Publicité

NBA – « Avoir choisi Russell Westbrook prouve que LeBron n’a pas de cerveau »

NBA Le Brodie se fait détruire après son trade
DR

Arrivé aux Lakers dans un énorme trade, Russell Westbrook doit désormais prouver qu’il peut évoluer avec efficacité dans un Big Three. Néanmoins, pour beaucoup d’observateurs, cette signature est vouée à l’échec. Selon un célèbre analyste, ce serait d’ailleurs la preuve de la stupidité de LeBron James !

Publicité

Après avoir évolué à OKC, aux Rockets puis aux Wizards sur les trois dernières saisons, Russell Westbrook découvre une quatrième franchise en autant d’années. Sauf que cette fois, c’est un véritable cador qu’il a rejoint avec les Lakers, afin de former un trio monstrueux avec Anthony Davis et LeBron James. L’occasion pour le MVP 2017 d’aller chercher son premier titre de champion en carrière.

Bien évidemment, ce move porte également la patte du King lui-même, très impliqué dans le recrutement de sa franchise. Sauf que pour certains, il s’est totalement planté… Skip Bayless, célèbre détracteur de l’ailier, l’a notamment démonté en règle sur l’émission Undisputed, RW en prenant pour son grade dans le même temps :

Publicité



LeBron dit qu’il est à l’aise pour jouer aux côtés de Westbrook, alors que Kevin Durant a dit qu’il ne l’a jamais fait et que James Harden a dit qu’il ne pouvait pas le faire après un an. Paul George a sauté sur la porte de sortie offerte par Kawhi Leonard. LeBron, tu n’as pas de cervelle si tu choisis Russell Westbrook, un désastre en attente, un des plus gros avaleurs de ballons de tous les temps.

Publicité




Il est vrai que jusqu’à présent, les différentes associations de superstars avec le Brodie n’ont pas connu une franche réussite. Il faut dire qu’entre son usage rate démentiel, son manque d’efficacité derrière l’arc et sa propension à foncer tête baissée dans les moments chauds, Westbrook n’a rien d’un partenaire idéal… et ce, alors qu’énormément de ses coéquipiers l’apprécient dans le vestiaire.

Aux Lakers, il n’aura toutefois pas le choix s’il veut glaner une bague. Même à bientôt 37 ans et sur le déclin, LeBron reste le patron de l’escouade, et devrait se concentrer plus que jamais sur la distribution du jeu. RussWest va donc devoir s’adapter, et surtout accepter d’évoluer sans le ballon. S’il y parvient, l’attaque angelino n’en serait que plus imprévisible… encore faut-il que le bonhomme l’accepte.

Publicité

Clairement, Skip Bayless n’est pas fan du tandem LeBron-Westbrook. Les deux joueurs auront la saison prochaine pour le faire mentir, ainsi que tous ceux doutant de leur réussite ensemble ! Tout va cependant se jouer sur la mentalité du Brodie…

Feed NBA 24/24