Publicité

NBA – « Je pense que c’est un connard, aucun de ses coéquipiers ne l’aime »

James Harden, Lebron James, Anthony Davis, Chris Paul et Kawhi Leonard lors du All-Star Game 2020
Nam Huh

Pas toujours facile de se faire apprécier au sein de sa propre équipe en NBA. Une jeune pépite de la ligue le découvre ces dernières semaines, et figure dès lors dans les rumeurs de trade. Pour un scout, il n’aurait même aucun soutien dans son propre vestiaire !

Publicité

Décidément, l’heure n’est pas à l’affection et aux câlins en NBA ces temps-ci. Les principaux feuilletons de l’intersaison l’ont prouvé. Outre Ben Simmons, qui a volontairement ignorer les appels et mains tendus de ses coéquipiers aux 76ers, Kyrie Irving voit quant à lui ses partenaires le lâcher petit à petit aux Nets. Ce même climat de discorde peut néanmoins être retrouvé ailleurs dans la ligue.

L’ambiance n’est par exemple pas vraiment au beau fixe du côté de Cleveland. Elle ne l’était déjà pas avant que la franchise n’ait vu sa saison se terminer. L’épisode Kevin Love n’a certainement pas contribué à la bonne entente de l’équipe, mais n’est pas la seule fausse note qui est venue s’y glisser. En effet, pour que la franchise soit considérée comme « un bordel sans nom », il a bien fallu d’autres éléments de trouble.

Publicité

Collin Sexton détesté par les Cavs

Hormis Love, l’autre joueur de plus en plus indésirable dans l’Ohio n’est autre que Collin Sexton. Les rapports concernant le jeune arrière se veulent particulièrement cinglants, certains provenant même de ses propres partenaires. Interrogé par Chris Mannix et Sports Illustrated, un scout anonyme n’a pas mâché ses mots pour évoquer le pitbull.



Je pense que Collin Sexton est un remplaçant et un c*nnard. Aucun de ses coéquipiers ne l’aime. J’aime davantage (Darius) Garland. Vraiment. Je trouve qu’il joue dur. Il vous met constamment la pression parce qu’il peut shooter, passer, et est un passeur plus naturel. Il ne va pas sur le parquet pour faire ses p*tains de stats et rentrer chez lui comme le fait Sexton. Je ne pense pas qu’ils puissent faire jouer ces deux petits arrières ensemble, et en tirer beaucoup.

Publicité




Là est tout le problème pour le front office des Cavs. Avec deux gros prospects évoluant à des postes quasiment similaires, sans compter Isaac Okoro, difficile pour J.B. Bickerstaff de satisfaire tous les égos. Malgré sa bonne saison l’an dernier, et ses belles moyennes pour un joueur de son âge, Sexton pourrait pâtir de sa mauvaise cote, et être celui qui sera sacrifié par ses dirigeants.

Cette possibilité a longtemps fait les gros titres, puisque pas moins de 6 franchises se sont montrées intéressées par le Young Bull pendant l’été. Or, à quelques jours du début de saison, aucune discussion n’a abouti en un transfert. Autrement dit, cette entame de nouvelle exercice pourrait se faire dans une atmosphère particulièrement toxique dans le Land.

Publicité

Collin Sexton toujours dans les parages, le vestiaire des Cavaliers pourrait ne pas tarder à imploser cette saison. Mieux vaudrait trouver une porte de sortie à l’arrière pour Koby Altman et ses adjoints !

Cleveland Cavaliers Déclarations NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA