Publicité

NBA – « Je ne voulais pas aller aux Lakers, ils m’y ont envoyé quand même »

NBA Les Lakers autour de LeBron James
NBA (DR)

Sur le papier, rejoindre les Lakers est un honneur pour beaucoup de joueurs. Or, un membre actuel était tout sauf enchanté à l’idée d’évoluer pour eux, avant son arrivée… Il en avait d’ailleurs fait part à son ancienne franchise, qui l’a cependant ignoré.

Publicité

Champion en 2020 avec les Lakers, Dwight Howard est depuis devenu un membre très apprécié de l’effectif angelino. Son retour après un an à Philadelphie avait d’ailleurs été salué par beaucoup de monde, pendant l’été. Il faut dire que l’intérieur vétéran s’était montré crucial lors du sacre des siens dans la bulle, apportant toute sa puissance et son énergie en sortie de banc. Le genre d’energizer essentiel pour gagner une bague, qu’il a enfin s’enfiler au doigt.

Cependant, l’ancienne star d’Orlando garde aussi de mauvais souvenirs en Californie, notamment concernant sa première pige là-bas. La saison 2012-13 l’avait ainsi vu au sein d’une « superteam » avec lui, Kobe Bryant, Steve Nash et Pau Gasol. Ceci s’est malheureusement soldé par un des plus grands échecs de l’histoire, le natif d’Atlanta ne s’entendant notamment pas du tout avec le Mamba. Résultat, il était à Houston dès la saison suivante.

Publicité

Dwight Howard pas chaud pour les Lakers… à cause du Shaq

Il y a peu, D12 est d’ailleurs revenu en détail sur cette époque, au cours d’une interview menée avec The Athletic. En fait, l’association des deux partis reposait immédiatement sur de mauvaises bases… car lui ne souhaitait absolument pas jouer dans la Cité des Anges. La raison est simple : cela aurait beaucoup trop rappelé le parcours d’une légende de la balle orange, dont il voulait sortir de son ombre.



Lorsque j’ai quitté Orlando, mon intention n’était pas d’aller à Los Angeles, et le Magic le savait, mais malgré mon souhait d’aller ailleurs, ils m’ont envoyé à Los Angeles, qui était l’un des endroits où je ne voulais pas aller à l’époque. J’avais l’impression que cela aurait donné l’impression aux gens que j’essayais de suivre les traces de quelqu’un d’autre.

Publicité




En l’occurrence, le triple défenseur de l’année fait sans aucun doute allusion à Shaquille O’Neal, autre grand intérieur floridien qui avait rallié les Pourpres et Ors par le passé. Si le Big Diesel a connu un succès monumental au Staples Center, ce fut évidemment moins le cas pour Howard, qui n’est finalement resté qu’une seule petite saison. Après ça, il a profité de l’intersaison 2013 pour filer au Texas, rejoignant les Rockets de James Harden.

Une première séparation assez compliquée donc, mais qui a été rapidement oubliée grâce au deuxième passage du pivot, ponctué par un titre. Cette fois-ci, il n’a plus rien à prouver au public angelino, s’étant rebâti une réputation de bon coéquipier qui lui a longtemps fait défaut. L’occasion aussi d’achever sa carrière en paix, lui qui est passé par des années plutôt mouvementées après son incroyable prime. C’est tout ce que l’on peut lui souhaiter.

Publicité

Dwight Howard l’avoue sans détours, il ne comptait pas rejoindre les Lakers il y a près de dix ans parce qu’il ne souhaitait pas imiter le Shaq. Quand on connaît le passif assez houleux entre les deux hommes, on ne peut pas lui en vouloir d’avoir souhaité tracer sa propre route.

Déclarations Dwight Howard Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA