NBA – À peine drafté, douche froide pour Hugo Besson !

Le jeune arrière français Hugo Besson, sélectionné par les Milwaukee Bucks en 58ème position de la Draft NBA 2022, vient d'apprendre une première mauvaise nouvelle au sujet de son avenir dans la ligue
Sky Sport Breakers (DR)

Repêché de justesse par les Bucks avant la fin de la Draft, Hugo Besson pouvait prendre ce signe comme un gros motif d’encouragement en vue de son avenir dans la ligue. Or, les dernières nouvelles ne se veulent pas aussi enthousiasmantes pour le jeune arrière français.

Publicité

Le rendez-vous annuel peut parfois paraitre long pour les observateurs, mais l’était sans doute encore plus dans sa position. Rempli d’espoir avant la Draft, Hugo Besson a bien cru qu’il la verrait s’achever sans avoir entendu son nom appelé sur le podium. Au final, c’est avec le 58ème et dernier choix qu’il a été récupéré par les Pacers, puis envoyé immédiatement aux Bucks. Le tout, sans savoir vraiment à quelle sauce il allait y être mangé.

Un an de plus en couveuse pour Besson avant la NBA ?

Le fait qu’une franchise aussi renommée que Milwaukee monte un trade pour l’obtenir avait tout d’un signal positif pour Besson. En effet, cela traduit généralement d’un fort intérêt de la part de l’équipe qui finit par mettre la main sur sa cible. Toutefois, d’après les informations d’Eric Nehm et The Athletic, cela ne devrait pas lui garantir une place dans le roster de Mike Budenholzer l’an prochain :

Publicité



D’après une source de la ligue, les Bucks auraient envoyé du cash aux Pacers pour obtenir le 58ème pick de la Draft jeudi soir, et ainsi sélectionner Hugo Besson. À l’heure actuelle, le plan des Bucks vis-à-vis de Besson est de l’utiliser en tant que joueur « draft-and-stash », et de ne pas l’inclure dans l’effectif NBA de la franchise pour la saison 2022-23.

Publicité

Pour les non-initiés, le principe du « draft-and-stash » consiste à conserver les droits d’un joueur drafté, tout en l’envoyant à l’étranger pour se développer. C’est donc le traitement auquel devrait avoir droit Besson, pour qui une intégration directe dans le roster des Bucks serait un peu précipitée selon eux. Reste maintenant à savoir quelles seront les points de chute qui s’offriront au Frenchie, et pour lequel il optera.

En réussite sur les parquets de la NBL l’an dernier, Hugo pourrait choisir de retourner dans la ligue australienne, où les New Zealand Breakers seraient certainement heureux de le retrouver. Sinon, il pourrait également revenir sur le continent européen, où il devrait pouvoir rejoindre un club d’EuroLeague ou d’EuroCup. À lui désormais de prendre la meilleure décision pour parfaire sa progression, et être rappelé par la suite dans le Wisconsin !

Publicité

Alors qu’il rêvait de faire ses premiers pas en NBA dès la saison prochaine, Hugo Besson va visiblement devoir encore patienter pour cela. Qu’il considère ce contretemps comme une opportunité de débarquer sur les parquets US encore plus fort d’ici quelques mois !

Draft Les Français (NBA) Milwaukee Bucks NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA