EDF – Après France/Espagne, la violente punchline de Kanter !

FIBA Evan Fournier et Lorenzo Brown
FIBA (DR)

Suite à la finale de l’Eurobasket, qui a vu l’Espagne se couronner après sa victoire contre l’Équipe de France, certains athlètes en ont profité pour régler leurs comptes sur Twitter. Le frère d’Enes Freedom a notamment lâché une très grosse critique envers le gouvernement turc. Il faut dire que les tensions entre celui-ci et la famille Kanter sont vives.

Publicité

Si la fratrie Gasol n’est plus au sein de l’équipe nationale espagnole, Pau et Marc s’étant retirés des parquets après des années de bons et loyaux services, la Roja tient sa nouvelle doublette à succès dans la raquette. Juancho et Willy Hernangomez ont en effet été du voyage en Allemagne, aidant l’escouade de Sergio Scariolo à remporter l’or au cours de ces championnats d’Europe. De quoi prendre la pose tout sourire après le succès face à la France en finale (88-76) :

Publicité

Cerise sur le gâteau, Willy a été élu MVP du tournoi, lui qui a terminé avec 17.2 points et 6.9 rebonds de moyenne. Une décision qui a toutefois fait polémique… Par ailleurs, certains athlètes en ont profité pour distribuer quelques gros tacles après la fin de la compétition, comme les frères Kanter par exemple. Kerem, le cadet d’Enes Freedom qui a longtemps joué en NBA, a notamment envoyé un sacré missile en direction de la Turquie, concernant l’ancienne star de la grande ligue. Un message que l’ex-Blazer a d’ailleurs retweeté :



Le frère d’Enes Freedom critique la Turquie après la finale de l’Euro

C’est tellement cool de voir les frères Hernangomez remporter l’Eurobasket. Si seulement la Turquie avait des frères comme ça dans le frontcourt. Oh, attendez…

Publicité

Pour rappel, Enes a longtemps détenu la nationalité turque, mais l’a perdu il y a quelques années à cause de son engagement politique. En effet, le pivot a critiqué à de nombreuses reprises le gouvernement du dictateur local Recep Tayyip Erdoğan, au point d’être déclaré comme étant un traître par les hautes instances du pays. Son passeport lui a été retiré, et le big man a fini par demander asile aux États-Unis, où il vit depuis maintenant 2011.

D’après Kerem, qui joue actuellement au Japon, son pays s’est privé de l’opportunité d’aligner une raquette similaire à celle de l’Espagne, avec une fratrie pour dominer sous le cercle. On peut d’ailleurs ajouter que l’Euro n’a pas été de tout repos pour la Turquie, éliminée en huitièmes par l’Équipe de France. Dès les phases de poules, on a ainsi assisté à un énorme scandale lors de leur match face à la Géorgie, au point où ils ont menacé de quitter la compétition.

Publicité

S’étant fait retirer la nationalité turque par le gouvernement local, Enes Freedom ne peut plus venir en aide à sa sélection d’origine. Celle-ci en aurait pourtant eu bien besoin lors de l’Eurobasket, étant donné les qualités de l’ancien pivot des Blazers.

Déclarations Enes Kanter Les Bleus NBA 24/24

Toute l'actu NBA