NBA – Les GMs de la ligue énervés par l’attitude de LeBron James

LeBron James sous le maillot des Lakers

LeBron James a beaucoup fait réagir autour de la ligue en couvrant Anthony Davis de compliments récemment. Cette stratégie que beaucoup d’exécutifs considèrent comme « passive-agressive » agace en tout cas fortement dans les couloirs de la ligue.


LeBron James ne se fait pas que des amis en essayant d’attirer ouvertement Anthony Davis du côté de la cité des anges. Plusieurs General Managers, notamment de « petites » franchises, ou du moins de petits marchés, ont ainsi fait part de leur désapprobation à ESPN. Ils invitent même la NBA à prende ses responsabilités :

« C’est un problème pour New Orleans aujourd’hui, mais demain, ce serait un problème pour nous autres. C’est journée portes ouvertes sur les petits marchés et nos joueurs.

Il y a des règles, faites-les respecter. Si vous [la NBA] voulez qu’Anthony Davis aille à L.A., si vous autorisez LeBron à faire des interférences, dites-le. Changez les règles et dites : « c’est le far west, tout est autorisé ». Mais dans ce cas, donnez-nous une liste des règles vous faites respecter, et une liste des règles que vous allez ignorer »

La gestion du tampering est délicate pour la ligue, qui ne se montre pas toujours cohérente. Elle se montre par exemple beaucoup plus souple quand ce sont les joueurs qui sont concernés que quand ce sont les exécutifs – cet été, Magic Johnson avait écopé de 50.000 dollars d’amende pour avoir simplement dit que Giannis Antetokounmpo était un grand joueur qui ramènerait un titre aux Bucks.

A lire également : LeBron James bientôt sanctionné par la ligue ?

Un autre General Manager de la conférence Est abonde dans le sens de son collègue, et enchaîne

« L’interférence est aussi mauvaise que le tampering, peut-être même pire dans ce cas. Ca devient une campagne faite pour déstabiliser une autre organisation et installer le chaos afin que ça rende plus difficile de garder un environnement dans lequel le joueur veut jouer. Ce n’est même pas la peine de s’en plaindre à la ligue. On comprend que c’est priorité aux joueurs en NBA, mais il y a des règles et il faut les suivre »

La ligue va-t-elle finir par entendre les multiples plaintes des exécutifs et se pencher sur le tampering et le cas précis de LeBron James ? Ça reste à voir. Mais la situation est périlleuse pour la NBA, qui ne doit pas donner l’impression aux petits marchés qu’ils sont délaissés.

Mais aussi : 3 idées de trades pour que les Lakers attirent AD

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA