A l’occasion de la victoire des siens à la Nouvelle-Orléans, Donovan Mitchell, en grande forme récemment, s’est approprié un record de franchise.

Dans la victoire du Jazz contre les Pelicans (114-104), Donovan Mitchell est devenu le joueur du Jazz ayant atteint la barre des 3.000 points le plus rapidement. L’arrière de 22 ans a mis 139 matchs pour arriver à cette barre. Le précédent record : Darrell Griffith, qui l’avait réussi en 150 matchs. Avec ses 22 points la nuit dernière, Spida est rentré dans l’histoire du Jazz d’une façon dont les illustres Karl Malone et John Stockton, Hall of Famers, n’avaient pas réussi à se distinguer.

A lire également : L’imbroglio entre Bulls et Sixers

Après un début de saison compliqué, Mitchell est en feu depuis le mois de janvier, et cela se ressent sur les résultats de son équipe, qui est passée de la 14ème à la 6ème place à l’Ouest. Le Jazz est maintenant à un bilan de 37 victoires pour 27 défaites.

Après une saison de rookie très réussie, Mitchell tourne cette année à 23.2 points de moyenne à 42% de réussite aux shoots. Le joueur montre des qualités offensives indéniables avec des aptitudes physiques très importantes. Beaucoup lui reprochent sa mauvaise sélection de tirs, mais le jeune joueur en est seulement à sa deuxième saison et doit assumer ce rôle de dynamiteur offensif. Difficile donc de lui en vouloir, surtout que son équipe tourne bien en ce moment et se dirige vers une qualification en playoffs, comme l’année dernière quand le Jazz avait surpris son monde.

Se faire une place dans l’histoire chargée du Jazz, ce n’est pas chose facile. De bon augure pour Spida pour la suite de sa carrière.

Mais aussi : Le game winner de Gordon Hayward