Période compliquée pour les Warriors, qui traversent une crise de résultats et des conflits internes à gérer. Fort heureusement pour heureux, Draymond Green n’a pas empiré les choses.

Alors que Steve Kerr s’est retrouvé dans l’embarras après avoir critiqué Draymond Green dans son dos, l’aboyeur en chef des Warriors, qui traverse une période difficile, a tenu à tempérer les choses devant la presse. Pour lui, pas de quoi y voir un signe de tensions en interne :

« Shit happens. Je ne doute pas que les coachs en ont souvent ras le bol des joueurs. Et les joueurs en ont parfois ras le bol des coachs »

A lire également : Le fan du Jazz banni à vie, Westbrook prend une amende

Circulez, il n’y a rien à voir, voilà en substance le message de Draymond Green, qui ne souhaite pas se déchirer en public avec son coach. Les deux hommes ont échangé en privé après la publication du fameux clip vidéo dans lequel Steve Kerr s’emporte contre son ailier. Le tacticien a refusé de divulguer le contenu de la conversation, arguant qu’il s’agissait d’un sujet privé, mais les deux hommes semblent prêts à repartir de l’avant.

Cet incident n’est pas le seul soucis du moment pour des Warriors à la dérive, qui doivent gérer la maladresse des Splash Brothers, l’agacement de Kevin Durant, une scission entre staff et joueurs sur la question des arbitres, et des rotations qui peinent à convaincre.

Est-ce forcément bon signe quand c’est Draymond Green qui est obligé de calmer le jeu ? Pas forcément. Mais les Warriors devront faire avec pour le moment.

Mais aussi : Les propos de Marquese Chriss qui ont fait disjoncter Serge Ibaka

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.