Leader incontestable du Panathinaïkos dans ce sprint décisif pour les Playoffs, Nick Calathes est logiquement joueur du mois.


Son 39 d’évaluation n’était donc que la cerise sur le gâteau d’un mois parfaitement réussi. En ce moment, Nick Calathes (30 ans, 1m96) c’est un peu l’illustration de l’expression empruntée à Jamel Debbouze : « je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien ». Avec pas moins de 14.6 points, 6 rebonds, 10.2 passes, 1.8 interception et 21.8 d’évaluation en cinq matchs, le grec est le maître du mois de mars.

Son équipe en a largement profité avec quatre victoires pour une seule défaite sur la période. Surtout, le club athénien a conservé ses chances de jouer les Playoffs, passant de la dixième à la septième place avec un bilan désormais positif de 15 victoires pour 14 défaites. Le Panathinaïkos s’est offert trois victoires de prestiges (et importantes) avec des succès contre Vitoria, le CSKA (victoire sur un tir de Calathes au buzzer) et Milan. Leur seule défaite est l’œuvre d’un tir incroyable de Rudy Fernandez au buzzer.

A lire également : Vers un Final Four Euroleague à Paris en 2020 ?

Meilleur passeur de la compétition avec 8.6 passes de moyenne, Calathes ajoute 12.3 points, 4.2 rebonds et 1.7 interception pour 16.2 d’évaluation de moyenne en 29 matchs cette saison. Lors de la dernière journée de la saison régulière, le Panathinaïkos accueillera le Buducnost Podgorica. Une victoire est impérative pour la deuxième partie de saison.

Nouvelle récompense pour Nick Calathes. Rick Pitino a trouvé son maître à jouer et l’association fait du bien pour les verts. Un pic de forme qui tombe très bien si l’équipe rejoint les Playoffs.

Mais aussi : Timofey Mozgov vers le Khimki Moscou !?