NBA – Chauncey Billups explique froidement pourquoi Carmelo Anthony est au chômage

0

Toujours sans franchise, Carmelo Anthony voit le spectre d’un retour en NBA s’éloigner. Pour son ancien coéquipier Chauncey Billups, la raison est toute trouvée.

Pour Carmelo Anthony, la perspective d’un retour en NBA s’éloigne. Malgré des vidéos récentes le montrant enchaîner les tirs dans un gymnase, personne ne semble intéressé par les services de l’ancien meilleur marqueur de la ligue.

De nombreuses équipes ont tourné la page, alors que Melo refuse d’accepter de voir sa carrière évoluer, et n’accepte pas qu’il est temps pour lui d’avoir un rôle bien moins important.

Des propos corroborés par Chauncey Billups, qui connait bien Melo pour avoir été son coéquipier à Denver et plus brièvement à New York :

Lire aussi | Mauvaise nouvelle pour Tacko Fall

Je vais vous dire ce qui est fou. Je me sens mal pour Melo, et voilà pourquoi : Melo était un vrai bon coéquipier. Il s’entraînait tous les jours, il ne ratait aucun match. Mais ce que je vais vous dire, et je l’ai déjà dit à Melo aussi, c’est que marquer 30 points était trop important pour lui. Trop important. Il y avait des matchs où il mettait 20 ou 22 points, on gagnait, et il était énervé. D’autres matchs, il mettait 36 points, on avait perdu, et il était là [de bonne humeur]à réconforter tout le monde. Marquer ses 30 points était trop important pour lui.

Maintenant, à l’heure actuelle, s’il n’est pas dans la ligue, c’est parce qu’il n’a pas encore pris ce recul mental pour dire : « Ok, je vais rentrer sur le terrain face à des remplaçants et je vais essayer d’aider l’équipe. Je sais que je ne finirai sûrement pas le match, mais je veux juste aider ». Mais il n’a pas encore fait ça.

Voilà qui a le mérite d’être clair, et qui confirme ce que tout le monde soupçonne depuis quelques temps. La révélation de l’anecdote sur le comportement de Melo en fonction de ses performances au scoring indépendamment du résultat collectif ne devrait en tout cas pas aider sa réputation.

Toujours mis de côté, Anthony continue à se maintenir en forme. Il est d’ailleurs apparu affûté au Quai 54 fin juin à Paris, où il était invité. Mais à 35 ans, le temps presse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.