NBA – Les franchises rivales estiment le nombre de victoires des Lakers

0

Après une ribambelle d’ajouts à leur roster qui a agité la planète NBA, les Lakers semblent parés à aller chercher le titre pour de nombreux fans. Mais dans la ligue, la tendance n’est pas la même.

Avec 37 victoires pour 45 défaites et une 10ème place à l’Ouest, la saison des Lakers a été tout sauf mémorable. Ou plutôt si, elle l’a été, mais pas pour les bonnes raisons. LeBron James, débarqué en provenance de Cleveland dans son plus bel habit de roi, a connu la plus longue blessure de sa carrière, et a manqué les playoffs pour la première fois depuis une éternité.

Un échec dont le King n’est évidemment pas le seul responsable, lui qui a été bien trop peu entouré par le front office. Un exécutif de la ligue a d’ailleurs osé un constat sans pitié sur le roster des Lakers la saison passée.

Alors cette saison, avec les arrivées d’Anthony Davis, Avery Bradley, DeMarcus Cousins ou Danny Green pour ne citer qu’eux, à quoi s’attend-t-on du côté des franchises rivales ? La réponse peut légèrement surprendre.

En effet, Brian Windhorst d’ESPN a contacté pas moins de dix franchises, et le consensus est le suivant : entre 45 et 55 victoires. Un retour intéressant, car avec une équipe aussi impressionnante sur le papier, difficile d’imaginer les Angelinos ne gagner que 45 ou 46 matchs, ce qui équivaudrait presque à une défaite sur deux.

Lire aussi | Le like sans équivoque de Russell Westbrook

Rappelons cependant que la conférence Ouest sera très relevée pour la campagne à venir, notamment avec les Clippers, Rockets, Blazers ou encore Jazz qui vont se lancer à la conquête du titre suprême. Dans ce contexte, les exécutifs adverses ne voient pas les Lakers taper la barre des 60 victoires, ni même d’ailleurs vraiment s’en approcher.

Selon eux, là encore via consensus, un facteur sera déterminant en la personne de Kyle Kuzma. L’un d’eux s’explique :

Kuzma devra prouver qu’il est une troisième option fiable au scoring. Davis et LeBron vont très certainement rater des matchs, et le reste du roster est surtout constitué de spécialistes maintenant. Kuzma devra porter l’équipe sur ses épaules par moment.

Kuzma a laissé entrevoir de belles promesses depuis son arrivée dans la ligue, mais il n’a pas encore montré qu’il était capable de mettre une équipe sur ses épaules régulièrement quand le besoin s’en fait sortir. Il s’agira là d’une clé.

Autres facteurs que les rivaux regarderont de près selon ESPN : l’implication défensive de LeBron James, qui sort de ce qui est très certainement sa pire saison de ce côté du terrain en carrière, ainsi que la capacité des Lakers à gérer la pression en début de saison.

LeBron, Davis and co ont beau faire rêver de nombreux fans, ils ne terrorisent quoiqu’il en soit pas la ligue. Pour rappel, lors de la saison qui vient de s’écouler, le dernier participant aux playoffs à l’Ouest, 8ème, avait récolté 48 victoires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.