NBA – Mirza Teletovic : « La ligue était très ennuyeuse »

0

Forcé de prendre sa retraite à cause d’une embolie pulmonaire en 2018, Mirza Teletovic n’aura malheureusement pas marqué les esprits autant qu’il le souhaitait en NBA. Il a d’ailleurs donné son avis sur la ligue américaine, en la comparant à l’Europe où il s’est forgé un vrai nom.

Le jeune retraité Mirza Teletovic n’aura pas laissé un souvenir impérissable en NBA. Joueur de devoir et sniper précieux qui aura su jouer son rôle dans les différentes franchises américaines, l’intérieur n’a cependant jamais pu autant peser comme en Europe.

Teletovic garde cependant un bon souvenir de son passage en NBA, même si cela ne l’empêche pas de reconnaitre sa préférence pour le championnat européen par rapport à son voisin outre-atlantique.

A titre d’exemple, il pointe du doigt le manque de suspens avec deux équipes ultra-dominantes, ce qui a le don, pour lui, de rendre la ligue ennuyeuse. Des propos collectés par Radio Vitoria et relayés par Eurohoops :

Mon opinion sur la NBA, c’est que c’était très ennuyeux.

A l’époque, si vous ne jouiez pas pour Golden State ou les Cavaliers de Cleveland qui se disputaient le titre de champions… pourquoi être là ?

A Vitoria (avec Baskonia) vous étiez toujours en compétition pour quelque chose. La Supercopa, la Copa Del Rey, pour participer au Final Four de l’Euroleague. Aux États-Unis… quoi ?

Lire aussi | Chauncey Billups explique froidement pourquoi Carmelo Anthony est au chômage

Teletovic a effectivement connu une carrière en Europe beaucoup plus épanouissante que celle en NBA. Il possédait un rôle majeur dans son équipe, ce qui lui a notamment permis d’être élu MVP de la Copa Del Rey en 2009 avec Tau (maintenant Saski Baskonia)

En 2011-2012 il réalise sans doute sa meilleure campagne sur le vieux continent et finit même meilleur marqueur de la saison régulière en Euroligue avec 21.7 points par match.

C’est après cette saison aboutie qu’il décide de poser ses valises aux Etats Unis et plus particulièrement à Brooklyn où il s’engage pour 3 ans et 16 millions de dollars. Déjà atteint par une embolie pulmonaire en 2015, il s’engage cependant avec les Suns pour un an et 5.5 millions de dollars.

C’est dans l’Arizona qu’il va d’ailleurs réaliser sa meilleure saison dans la grande ligue avec 12.2 points par match à 40% derrière la ligne. Cette belle année va lui permettre de signer son dernier contrat en NBA, en 2016 aux Bucks, pour 30 millions de dollars sur 3 ans. Un contrat qu’il ne pourra pas honorer jusqu’au bout, étant obligé de prendre sa retraite en septembre 2018 à cause de sa maladie.

Le manque de concurrence en NBA a souvent été blâmé par les observateurs ces dernières années, avec l’outrageuse domination des Warriors sur la ligue et de LeBron James à l’Est. Même son de cloche donc pour Teletovic, avis d’autant plus intéressant que le joueur a connu les deux championnats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.