À l’occasion de l’événement Adidas Take On Summer qui avait lieu aux Halles, Parlons Basket a eu l’occasion de poser quelques questions à la star du Jazz : Donovan Mitchell.

C’est devant un public très nombreux et visiblement conquis que l’événement Take On Summer s’est tenu samedi aux Halles. Diverses activités, des mini-tournois et des concours étaient au programme du jour, le tout avec de nombreux invités dont les plus attendus étaient les deux stars NBA : James Harden et Donovan Mitchell. C’était l’occasion pour le coéquipier de Rudy Gobert de répondre à quelques unes de nos questions, lui qui présentait aux fans français son premier modèle signature, la D.O.N. Issue.

Parmi les joueurs les plus prometteurs de sa génération, « Spida » va entamer en octobre prochain sa troisième année NBA, une saison clé dans la carrière d’un joueur qui permet souvent de confirmer pour de bon ou d’atteindre un nouveau statut. Et pour ce nouvel exercice, le joueur de 22 ans a un objectif clair, net et précis : le titre.

L’objectif principal, c’est de remporter le titre. Évidemment, il y a les objectifs personnels, le All-Star Game et plein d’autres choses, mais je suis vraiment concentré sur le fait de gagner en équipe, ce n’est pas que personnel.  


Parmi les objectifs personnels le All-Star Game donc, mais s’il fait le déplacement à Chicago en février ce ne sera peut-être pas uniquement pour le match des étoiles. Vainqueur salué du Slam Dunk Contest en 2018, Mitchell n’a pas défendu son titre cette année. Alors, sera t-il de retour ?

Oui, j’en ai envie. Je ne sais pas quand, mais je veux vraiment le refaire, c’est certain.  

Lire aussi | Un accrochage entre James Harden et Chris Paul révélé !

Afin de changer de dimension, le Jazz s’est attaché les services de plusieurs recrues de poids cet été. Certes, la franchise a perdu entre autres Derrick Favors, Ricky Rubio et Jae Crowder mais s’est renforcée avec Bojan Bogdanovic, Emmanuel Mudiay, Jeff Green et surtout Mike Conley. Si Donovan Mitchell veut atteindre ses rêves de titre, il sait que sa complémentarité avec l’ancien des Grizzlies sera un paramètre clé dans le succès du Jazz. Un backcourt redoutable qui peut déjà s’inscrire parmi les meilleurs de la ligue sur le papier.

Bien sûr qu’affronter les meilleurs backcourts est un challenge personnel. Il faut comprendre qu’ils viennent pour nous battre. Dame (Lillard), James (Harden), Steph (Curry), Kawhi (Leonard),… tous ces gars. Ils viennent pour nous. La conférence Ouest va être encore plus difficile cette année, on doit juste continuer d’être nous-mêmes.  


La franchise de Salt Lake City a terminé 5e d’une conférence très relevée lors des trois dernières saisons, marquées par trois éliminations dont deux en demi-finales de conférence. Des parcours en playoffs écourtés, un collectif qui se connaît très bien, la défense avant tout… Autant d’éléments qui peuvent rappeler les Raptors des dernières années, qui ont finalement fini par y arriver en recrutant le joueur qui leur manquait pour passer un cap : Kawhi Leonard. Est-ce que le recrutement estivale va permettre au Jazz de devenir les « nouveaux Raptors » ? En tous cas, l’ambition d’aller défier les pronostics établis est bien présente.

On a fait de bonnes choses ces deux dernières années. On est passé d’une équipe supposée être une lottery team à une équipe qui va en playoffs chaque année. Donc désormais on ne peut plus se satisfaire de juste se rendre en playoffs, on veut aller au bout.

Humble, ambitieux, talentueux et au cœur d’un des collectifs les plus sérieux de la ligue, Spida semble vraiment être prêt à réaliser une saison historique, sur tous les plans.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs