La conférence Est pourrait bien être très ouverte la saison prochaine. Après le départ de Kawhi Leonard aux Clippers, plusieurs franchises peuvent prétendre à la première place. Doc Rivers voit une équipe en particulier capable de réaliser un gros coup.

Après une intersaison mouvementée, difficile de voir clair sur la saison à venir en NBA. La conférence Ouest a enregistré le retour de Kawhi Leonard aux Clippers, eux qui ont fait coup double en réussissant à prendre Paul George également. Ce qui équilibre totalement les débats avec les Lakers, pour lesquels Anthony Davis formera un duo incroyable avec LeBron James.

Difficile donc de voir un favori, d’autant que d’autres franchises se sont aussi renforcées. Houston a reformé le duo James HardenRussell Westbrook et pourrait aussi avoir son mot à dire. Sans oublier non plus Utah et Denver qui engrangent de l’expérience petit à petit, ni les Warriors toujours meilleurs quand ils ne sont pas forcément attendus.

Le flou est presque similaire dans la conférence Est, même si beaucoup moins d’équipes peuvent prétendre à jouer la première place. Parmi les favoris, on retrouve forcément les Bucks, déjà premiers en 2018-2019 et qui possèdent toujours un roster de qualité. Les Sixers, qui ont perdu J.J. Redick et Jimmy Butler avant de recruter Josh Richardson et Al Horford, peuvent aussi rivaliser.

Derrière, les Pacers auront une carte à jouer avec Victor Oladipo qui va revenir de blessure durant la saison et la belle arrivée de Malcolm Brogdon. Toronto, malgré la perte de Kawhi, a conservé ses autres éléments majeurs et devrait encore aller en Playoffs. Tout comme Brooklyn, qui devra compter sur Kyrie Irving en attendant le retour de blessure de Kevin Durant.

Lire aussi | ESPN dévoile ses favoris pour le titre, le MVP et bien plus

Dans cette discussion, attention à ne pas oublier les Celtics qui sortent d’une saison mitigée et auront à coeur de rebondir. Surtout que Kemba Walker est arrivé pour remplacer Kyrie, meneur qui n’était plus en odeur de sainteté dans l’équipe. Doc Rivers, ancien entraîneur des C’s entre 2004 et 2013, pense d’ailleurs que Boston aura un coup à jouer dans cette conférence Est, selon les propos de Jay King, insider des Celtics pour The Athletic. :

Doc Rivers pense que la conférence Est est ouverte et que les Celtics, comme d’autres équipes, vont avoir une opportunité de la gagner.

Doc Rivers pense que les Celtics qui reviennent profiteront du parcours difficile de l’an dernier.

« La supposition de gagner est une chose dangereuse… Cette expérience leur sera précieuse. Tu verras, Tatum, Brown et ces types, ils iront beaucoup mieux grâce à ça »


Alors qu’ils sont tout de même allés en demi-finales de conférence (battus 4 à 1 par Milwaukee), les Celtics ont déçu dans leur style de jeu, beaucoup moins léché qu’en 2018 lorsqu’ils s’étaient inclinés face aux Cavaliers de LeBron (en finales de conférence dans un Game 7, pour rappel).

Brad Stevens s’appuiera bien sûr majoritairement sur Kemba Walker, mais aussi sur des jeunes qui doivent prendre leurs responsabilités comme Jayson Tatum et Jaylen Brown. Sans oublier l’expérience de Marcus Smart et Gordon Hayward. La qualité est là, à eux de montrer qu’ils sont capables de repartir de l’avant.

Si les Bucks et les Sixers semblent supérieurs sur le papier, Doc Rivers pense néanmoins que les Celtics seront dangereux à l’Est. Avec un sentiment de revanche décuplé, il faudra se méfier de Boston.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs