Fraîchement arrivé aux Lakers, Dwight Howard ne fait pas l’unanimité à Los Angeles. Beaucoup critiqué ces dernières années, le pivot a notamment la réputation de ne pas être un bon élément dans le vestiaire. Dans une interview, DH12 explique ne pas comprendre d’où ces affirmations proviennent. Pire, il a été blessé.


Après l’arrivée de DeMarcus Cousins à la free agency, les Lakers imaginaient avoir trouvé leur pivot titulaire pour la saison à venir. Ils étaient loin de penser que quelques semaines après son arrivée, Boogie allait subir une rupture des ligaments croisés. Une blessure qui a poussé les Angelinos à recruter Dwight Howard.

L’arrivée du pivot n’a pas forcément été très bien vue par tout le monde notamment par les fans de la franchise, assez remontés sur les réseaux sociaux. Mais alors comment expliquer un tel désamour pour le pivot qui pourrait pourtant apporter des choses intéressantes en remplacement de Cousins ?

D’abord, il faut se rappeler que Howard a déjà joué un an aux Lakers. En 2012-2013, il a partagé les mêmes couleurs que Kobe Bryant, un joueur avec qui il ne s’est pas très bien entendu. Les supporters de Los Angeles ont évidemment pris parti pour KB24, absolument adulé là-bas. Cette année là, Los Angeles sortait au premier tour des playoffs en se faisant sweeper par San Antonio.

Ensuite, Dwight Howard n’a plus une très bonne réputation dans la ligue depuis plusieurs années. Aussi bien au niveau physique (à cause de nombreuses blessures qui l’empêchent de faire des saisons pleines) que niveau mental, avec plusieurs rumeurs faisaient état d’un mauvais comportement dans les vestiaires où il est passé.

Lire aussi | Quand Dwight Howard s’inspire de… Thanos pour sa voiture

Etonnant pour un joueur qui a reçu 4 fois le prix « Community Assist Award » durant sa carrière. Dans l’émission « In Depth with Graham Bensinger », Howard est revenu en longueur sur cette réputation qui l’accompagne depuis plusieurs années, expliquant qu’il ne comprend pas d’où elle vient.

Les gens pensent que je ne prends pas le basket au sérieux, que je suis immature, que je rigole trop. Ce sont des choses que j’ai beaucoup entendues et s’il y a une chose que j’ai vraiment détestée, c’était d’entendre que j’étais un cancer pour un vestiaire ou que je n’étais pas correct avec mes coéquipiers. Cela m’a vraiment affecté pendant un moment.

Ce n’est pas moi. J’ai gagné le « Community Assist Award », tout le monde me dit « tu as un super caractère ». Cela ne va pas ensemble. Une année, je gagne le trophée de coéquipier de l’année (en 2017 à Atlanta) puis l’été qui suit on dit de moi que je suis un mauvais coéquipier, ça ne colle pas. Je me demandais d’où ça pouvait venir.

Je n’étais pas en dépression mais j’ai remis mon caractère en question. Je n’ai vraiment pas aimé cela et ça m’a beaucoup affecté. Je ne sais même pas comment faire pour être une mauvaise personne ou un mauvais coéquipier.


Tout cela ressemble quand même fortement à une opération de séduction pour que son deuxième passage avec les Lakers se passe au mieux. Mais il faut néanmois accorder du crédit aux propos de Howard, qui semble métamorphosé et qui en a convaincu les Lakers.

Quoi qu’il en soit, ce sera sur le terrain qu’il sera jugé avant tout. Et au point de vue physique, DH12 semble prêt à attaquer la saison. Il sera très certainement titulaire au poste 5, accompagné par Anthony Davis dans la raquette. Bonne chance aux attaquants adverses pour réussir à attaquer le cercle.

Dwight Howard n’apprécie pas de voir sa réputation traînée dans la boue. Son deuxième passage avec les Angelinos se passera-t-il mieux que le premier ? Affaire à suivre.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs