Publicité

NBA – Les 5 duos les plus payés cette saison, LeBron et AD seulement 4èmes !

LeBron et Davis égalent accomplissement Kobe et Shaq
HoopsHype (DR)

Entre les nouveaux contrats signés, toujours plus gros d’année en année, et les trades qui ont bouleversé la ligue ces dernières semaines, certaines franchises vont devoir aligner de sacrés chèques pour leurs superstars. Pour les 5 duos les plus onéreux, on dépasse les 70 millions cette saison. C’est parti.

Publicité

Le salary cap n’a pas augmenté comme prévu cette saison à cause de la pandémie, mais on ne peut pas en dire autant des salaires. Certaines superstars se sont fait plaisir au moment de signer un nouveau contrat – on pense à Anthony Davis ou même à LeBron James qui a lui aussi prolongé aux Lakers.

Et pourtant, avec les 39.2 millions du King et les 32.7 millions de Unibrow, ils ne forment même pas le duo le plus gourmand de la ligue cette saison. Ils ne sont en réalité que 4èmes, avec notamment 2 duos qui s’envolent en tête du classement !

Publicité

Les 5 duos les plus payés de la saison NBA 2020-2021
Swishline


Même s’ils ont lâché Russell Westbrook, les Rockets ont récupéré un contrat équivalent avec John Wall. Couplé à celui de James Harden, les deux superstars vont toucher chacune plus de 40 millions de dollars cette saison, portant le total du duo à 82.1 millions. Et ce sera encore pire les saisons suivantes (plus de 88 millions en 2021-22) ! On vous laisse imaginer la suite si Harden n’avait pas refusé son extension monstrueuse.

Publicité




Derrière, les Splash Brothers n’ont rien à envier avec les 78.4 millions qu’ils aspirent chez les Warriors (43 pour Stephen Curry, 35.4 pour Klay Thompson). Si l’on devait refaire le classement par quatuor, il y a des chances que les Warriors finissent loin en tête lorsque l’on voit combien touchent Draymond Green (22.2 millions) et Andrew Wiggins (29.5 millions).

Enfin, en récupérant le contrat en or de Chris Paul, les Suns débarquent au milieu de tous ces big markets. La superstar Devin Booker a encore un salaire « raisonnable » pour un joueur de son gabarit (moins de 30 millions). Si CP3 se permet d’activer sa player option la saison prochaine (et on ne voit pas ce qui l’empêcherait de le faire), Phoenix devrait rester dans ce classement.

Publicité

Nous sommes arrivés à un stade où les superstars englobent la quasi totalité du salary cap de leur équipe. Attention à ce que cette gourmandise n’aient pas de grosses répercussions financières à l’avenir au vu des luxury tax phénoménales que cela entraîne.

Feed NBA 24/24