Publicité

NBA – Le paradoxe des Lakers avec Rajon Rondo

Rajon rondo s'est exprimé sur la manque de leadership des cadres des Lakers sur l'ensemble de la saison
DR

Un an après le départ du meneur bague à la main, les Lakers figureraient comme les favoris pour accueillir Rajon Rondo. Cette signature, si elle venait à se confirmer dans les prochains jours, s’avéreraient particulièrement paradoxale pour les Angelinos.

Publicité

Avec 3 spots encore disponible dans leur effectif, les Lakers vont encore devoir animer le marché dans les prochaines semaines. Déjà très actifs début août, avec pas moins de sept arrivées recensées en l’espace de quelques heures, ils vont effectivement devoir trouver de nouveaux renforts pour présenter un effectif complet – ou presque – à l’entame de la nouvelle saison.

Un secteur devrait a priori être renforcé d’ici là, à savoir la mène. Avec les seuls Russell Westbrook et Kendrick Nunn comme postes 1 affirmés, la franchise s’est mise en quête d’un 3ème homme à ajouter à sa rotation. Elle a ainsi testé trois vétérans à cette position il y a quelques jours, mais devrait finalement se rabattre sur un autre profil, bien connu dans la Cité des Anges.

Publicité

Tout juste rendu libre par les Grizzlies, Rajon Rondo serait ainsi tout proche de retrouver les rangs Purple & Gold, un an après les avoir quittés. Ce retour annoncé devrait faire le bonheur d’une partie des fans angelinos, chez qui le champion 2020 a laissé un joli souvenir. Il devrait en revanche déplaire à un certain Jared Dudley, récemment interrogé sur son départ de l’équipe par Bill Plaschke du Los Angeles Times.



Personne ne me devait rien. Rob (Pelinka) et Kurt (Rambis) ont été honnêtes et francs, et je n’éprouve rien d’autre que du respect et de la gratitude envers eux et Jeanie (Buss). Je leur serai toujours reconnaissant pour la chance qu’ils m’ont donnée. Mais je voulais revenir. Je pensais vraiment que je pouvais aider l’équipe, surtout avec autant de nouveaux joueurs, mais je comprends le fait qu’ils voulaient rajeunir le groupe.

Publicité




À en croire Dudz, le front office de LA souhaitait apporter du sang frais au groupe de Frank Vogel, et a donc choisi de se séparer de lui. Or, avec Rondo et ses 35 ans, la moyenne d’âge du roster ne ferait que s’accroitre. Une option que le nouvel assistant coach des Mavericks jugeait néanmoins être la bonne avant de quitter la Californie.

J’ai parlé à Rob et à Kurt, je les ai remerciés, mais je leur ai dit, « Vous placez trop de valeur dans la jeunesse, plutôt que dans un joueur important dans le vestiaire. » J’ai dit, « Je vous respecte pour oser faire ça, mais je pense que vous avez tort. »

Il pourra néanmoins pester contre le fait de ne pas avoir été l’homme expérimenté choisi par les dirigeants, et d’avoir dû se résigner à mettre un terme à sa carrière.

Publicité

En mettant la main sur Rajon Rondo, les Lakers enverraient donc un bien mauvais message à Jared Dudley… en contredisant leur propre discours.

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24 Rajon Rondo

Feed NBA 24/24