Ambiance bouillante dans les tribunes mais aussi sur le terrain. Qui mieux que Rudy Fernandez pour être au centre de la bataille ?

Le Real Madrid a pris sa revanche sur le parquet du Panathinaïkos ce soir (82-89) deux jours après sa lourde défaite. Alors que le match touchait à sa fin, Rudy Fernandez et Thanasis Antetokounmpo ont perdu leurs nerfs. Frustré par la fin de match, le frère du Greek Freak de Milwaukee n’a pas aimé les petits coups du meilleur ennemi des français pour protéger son ballon.

Dans un match où la tension s’est fait ressentir pendant 40 minutes (Chris Singleton, Gustavo Ayon, Luka Doncic, James Gist…), il était évident que la rencontre ne se terminerait pas dans le calme….