Sport, spectacle, business… La NBA s’est clairement mondialisée depuis l’ère Michael Jordan et le basketball s’intègre petit à petit dans la culture mondiale, notamment par le style vestimentaire. Entre droits télévisés, vente de produits dérivés et billetterie, l’argent ne manque pas et on sait que nombre de destins ont été changés grâce à la NBA.


Mais vers qui se dirigent les revenus générés par les franchises de la NBA ? Voici le palmarès des joueurs les mieux payés de l’histoire pour chaque franchise de la ligue, qui fait suite à notre dossier sur les salaires en NBA.

Explications : la somme indiquée représente le salaire total qu’a versé chaque franchise à son joueur lorsqu’il y jouait. Par exemple, Joe Johnson a gagné 101.8 millions de $ au total en jouant pour les Hawks durant 7 saisons.

 

Kobe Bryant : 328.2 millions de $ entre 1996 et 2016.

On aurait tendance à oublier que les Lakers ont flairé l’affaire Kobe en 1996. Ils l’échangent à Charlotte contre Vlade Divac, alors bien côté en NBA. La suite de l’histoire n’est pas prête d’être jetée aux oubliettes : 5 bagues NBA, 2 titres de MVP des Finales et 18 sélections au All-Star Game. Kobe domine le classement de la ligue entière.

 

Dirk Nowitzki : 250.4 millions de $ entre 1998 et 2017.

Dirk ou la loyauté incarnée. Cela fait désormais 20 années que l’allemand régale la franchise texane. MVP des Finales en 2011, Nowitzki a signé un contrat de 10M de $ sur 2 ans en 2017.

 

Tim Duncan : 243.5 millions de $ entre 1997 et 2016.

Mr. Fondamentaux et ses 5 titres NBA justifient le montant étalé sur 19 saisons dans le Texas. 15 apparitions dans le 5 défensif de l’année et 3 titres de MVP des Finales. Même sur la fin, Timmy s’avère important, en témoigne le prix de Coéquipie de l’année qu’il reçoit en 2015.

 

Kevin Garnett : 214.9 millions de $ de 1995 à 2007 puis entre 2014 et 2017.

L’une des incarnations de l’esprit rugueux des Wolves. 12 fois intégré à la All Defensive Team, dont 8 avec Minnesota, KG est également élu MVP en 2004. Il attendra 2008 pour remporter sa seule et unique bague NBA, aux côtés de Pierce et Allen.

 

LeBron James : 169.9 millions de $ entre 2003 et 2010 puis de 2014 à 2018.

Bien qu’il soit parti pendant 4 saisons à Miami, LeBron est évidemment le joueur à qui les Cavaliers auront donné le plus d’argent. En retour ? Un titre de champion en 2016, d’une valeur inestimable.

 

Paul Pierce : 169.5 millions de $ entre 1998 et 2013.

Le meilleur joueur offensif des Celtics (d’après Robert Parish) est resté fidèle à Boston pendant 15 années consécutives. Son contrat culminera à près de 20M de $ en 2009-10.

 

Chris Bosh : 159 millions de $ entre 2010 et 2016.

Grand scoreur des Raptors avant de rejoindre la Floride, Chris Bosh s’est mué en sergent de Wade et James pour aller chercher la bague en 2012 et en 2013. De graves problèmes sanitaires l’obligent à quitter le Heat en 2016, mais Dino veut revenir pour honorer le maillot floridien.

 

Carmelo Anthony : 147.4 millions de $ entre 2010 et 2017.

Melo s’est bien nourri à New York. Et pour cause, il portait la franchise à bout de bras pendant 6 années, jusqu’à l’arrivée du géant letton Kristaps Porzingis.

 

Russell Westbrook : 132 millions de $ depuis 2008.

Westbrook gagne le titre de MVP, il est donc logiquement augmenté par le Thunder. 205 M de $ sur 5 ans dès la saison prochaine sont promis à Mr. Triple Double. Et ironie du sort… il signe ce contrat le 29 septembre, jour de naissance de son rival Kevin Durant.

 

Marc Gasol : 130.8 millions de $ depuis 2008.

Drafté par L.A, le grizzly espagnol est échangé d’emblée contre… son frère Pau. Marc remporte le titre honorifique de Meilleur défenseur de la saison 2012-2013 et tourne à 15 points et 1.5 contres en carrière. Il lui reste encore 2 ans de contrat avec une 3e année en option.

Chris Paul : 117.2 millions de $ entre 2011 et 2017.

CP3, ou le voleur de ballons. 6 fois meilleur intercepteur de la ligue en carrière, Chris Paul n’a pour le moins pas volé l’argent que lui ont attribué les Clippers en 2013 (107M de $ pour 5 ans). Il achève ce contrat en fin de saison mais dispose d’une player option.

 

Reggie Miller : 105 millions de $ entre 1987 et 2005.

Le Hall of Famer des Pacers ou The Knick Killer est logiquement le joueur à qui Indiana a donné le plus de $. 18 saisons passées à faire pleuvoir les tirs longues distances. Son histoire avec les Pacers se termine le 15 août 2005 et Uncle Reg rentre au Hall of Fame en 2012.

 

Karl Malone : 105 millions de $ entre 1985 et 2003

L’homme à la légendaire moustache pourrait bien être détrôné par notre pivot français Rudy Gobert. Il suffit que Gobert reste dans l’Utah jusqu’en 2021, et le Hall of Famer Karl Malone serait doublé.

 

James Harden : 104.7 millions de $ depuis 2012.

Le prétendant principal au titre de MVP de la saison est logiquement en tête du classement des Rockets. S’il honore son contrat actuel avec les Rockets jusqu’en 2022, voire 2023 (s’il le décide), Harden glanera 181 M voire 228 M de $ supplémentaires.

 

Joe Johnson : 101.8 millions de $ entre 2005 et 2012.

Sept fois all-star au cours de sa carrière, l’ailier aura fait les belles heures des Hawks notamment avec ses 25 points de moyenne en 2006-2007. Mention spéciale à Carmelo Anthony qui aura bien fait chauffer la banque à Atlanta en seulement 27 jours de contrat.

 

Michael Redd : 100.7 millions de $ entre 2000 et 2011.

Drafté au second tour en 2000, Michael Redd se révèle comme un scoreur efficace et connait l’apogée de sa carrière entre 2004 et 2008 où il dépasse les 24 points par match sous le maillot des Bucks. Attention, Giannis arrive.

 

 

Deron Williams : 100.3 millions de $ entre 2010 et 2017.

Arrivé en provenance d’Utah à l’hiver 2011, le meneur signe un contrat de 5 ans et 98.8 M de $ en 2012. Trois ans après, Brooklyn conclut un buyout. Les Nets lachent 27 M de $ à Williams pour s’en défaire.

 

Allen Iverson : 97.3 millions de $ entre 1996 et 2006 puis en 2009.

Allen Iverson aimait-il plus la ville de Philly que l’argent qu’elle lui rapportait ? The Answer is no. Il a presque autant gagné en 3 saisons à Denver et Detroit, qu’en Pennsylvanie. Désormais Hall of Famer, espérons que son compte en banque ne s’écroule pas aussi vite que ses vis-à-vis.

 

Derrick Rose : 95.5 millions de $ entre 2008 et 2016.

Actuellement sous les ordres de Thibodeau à Minnesota, D-Rose a connu la gloire en 2011 avec son titre de MVP.   A savoir : Michael Jordan aura perçu « uniquement » 91.255 M de $ à Chicago, avec 5 saisons de plus dans l’Illinois que Rose… Ah les droits télé !

 

Chris Webber : 93.6 millions de $ entre 1998 et 2005.

Intérieur dominant entre 1995 et 2005, C-Webb signe avec les Kings en 1998. Il sort une saison à 20 pts et 13 rebonds de moyenne, pour marquer son terrain à Sacto.

 

DeMar DeRozan : 93.5 millions de $ de 2009 à 2018.

Fidèle à la franchise de l’Ontario depuis 2009 avant d’être échangé contre son gré, DeMar DeRozan a logiquement amassé le pactole au Canada. Il y a notamment signé un gros contrat de 139 millions de dollars sur 5 ans, qu’il a emmené avec lui à San Antonio.

 

Grant Hill : 93 millions de $ entre 2000 et 2007.

Sept saisons dont une sur le flanc auront suffi à Hill pour être le joueur le mieux payé dans l’histoire du Magic. Malheureusement, G-Money ne retrouvera jamais le rendement (25,8 pts, 6,6 reb et 5,2 asts) qui pousse Orlando à l’arracher aux mains des Pistons. Les blessures l’auront pourri.

 

Richard Hamilton : 92.2 millions de $ entre 2002 et 2012.

Richard Hamilton passe 10 saisons chez les Pistons, avant d’être libéré en 2011. Nul doute que son record sera évincé par Andre Drummond, s’il venait à rester à Detroit au moins lors des deux prochaines saisons.

 

Kenyon Martin : 91.8 millions de $ entre 2004 et 2011.

L’inséparable coéquipier de Carmelo Anthony, d’abord à Denver puis avec les Knicks. Martin avoisine les 12 points et 7 rebonds lors de ses 7 saisons dans le Colorado.

 

 

Stephen Curry : 91.4 millions de $ depuis 2009.

Curry est déjà le joueur le plus payé dans l’histoire des Warriors (heureusement que les salaires n’étaient pas aussi démesurés à l’époque de Wilt Chamberlain !). Quand on sait qu’il a signé un contrat de 201 M de $ pour 5 ans l’été dernier, il risquerait d’améliorer comme il se doit le record à Oakland.

 

Steve Nash : 89.6 millions de $ entre 1996 et 98 puis de 2004 à 2012.

Quelque peu négligé lors de son arrivée à Phoenix, Steve Nash exhibe ses qualités de passeurs hors pairs à Dallas. Les Suns le rapatrient lors de la free agency 2004. La suite ? 6 saisons en double-double Passes/Points agrémentées de deux MVP en 2005 et 2006.

 

Gilbert Arenas : 87.6 millions de $ entre 2003 et 2011.

Le meneur aussi surnommé Agent Zero cumule 25 points et près de 6 passes par match lors de ses 7 saisons complètes avec Washington. Le montant total qu’il a obtenu semble bien faible pour survivre au salaire de John Wall qui le détronera dès cet été.

 

LaMarcus Aldridge : 86.1 millions de $ entre 2006 et 2015.

Drafté en 2e position par les Bulls, L-Train est repéré par les Blazers qui l’acquièrent de suite. Il signe son premier gros bail en 2010, puis représente l’Oregon au All-Star Game lors des 4 saisons suivantes. Ce record sera bientôt effacé par Damian Lillard.

Anthony Davis : 69.1 millions de $ depuis 2013.

3 fois meilleur contreur de la ligue, l’Unibrow ne pouvait refuser l’offre des Pelicans en 2015. Un joli contrat de 98.4 M sur 4 ans, avec une cinquième année si AD le veut.

 

Nicolas Batum : 55.2 millions de $ depuis 2015.

Le seul français du palmarès, mais le plus petit montant de toutes les franchises. Batman signe un contrat de 5 ans et 120M de $ en 2015. Il lui reste donc 2 saisons de contrat avec Charlotte ainsi qu’une troisième année en option joueur pour améliorer ce record.

 

Ces sommes exorbitantes, étalées sur plusieurs années ont de quoi donner des idées aux GM qui comptent recruter des agents libres cet été. On parie qu’au moins 5 de ces records vont tomber dans les quatre années à venir ? 

Merci d’avoir consulté cet article, qui demandait un travail de longue haleine. Nous avons récolté les informations nécessaires sur HoopsHype et BasketballReference.

A lire également :

Tour d’horizon des salaires NBA en 2018-2019

Combien gagnaient les joueurs il y a 30 ans ?

Combien gagnaient les joueurs il y a 20 ans ?

Autres dossiers intéressants :

Les anecdotes méconnues des joueurs NBA

Les plus grosses bagarres en NBA depuis 1980

Les meilleures histoires de trash-talking en NBA

Les portraits des français en NBA depuis 1997