NBA – La franchise prête à tenter un gros coup de poker à la Draft

Draft NBA 2020 résumé complet
New York Post (DR)

A quelques semaines de la draft, les choses sérieuses commencent pour les différentes franchises. Choisir un prospect ? C’est la priorité des dirigeants, même si certains espèrent encore grimper de quelques places. Et justement, une équipe est particulièrement agressive.

Publicité

Alors qu’on ne sait toujours pas quand la saison 2021 va pouvoir débuter, les franchises ont d’autres priorités pour le moment. Le 18 novembre prochain, la draft aura lieu de façon virtuelle. Qu’importe, LaMelo Ball, Anthony Edwards ou encore James Wiseman auront le droit de rejoindre une franchise NBA, et on peut s’attendre à de l’action sur le tableau.

Comme chaque année, il y a des déçus après la loterie. Certaines équipes rêvent de gagner quelques places, ou alors d’en perdre afin de récupérer de multiples atouts dans une transaction. A ce sujet, on en sait justement un peu plus sur la tactique des Wolves, qui n’ont pas vraiment le droit à l’erreur avec le first pick.

Publicité

Une franchise qui pourrait être intéressée par ce choix ? Pas forcément beaucoup à en croire les derniers échos. Mais rassurez-vous, on peut tout de même espérer un peu d’action, et notamment grâce aux Celtics. Avec trois choix au premier tour (14, 26 et 30), Boston semble dans une situation idéale pour grimper de quelques places, et c’est justement leur souhait d’après Kevin O’Connor de The Ringer.



Les Celtics ont offert trois premier tours de draft (14ème, 26 et 30) dans des trades afin de grimper, selon plusieurs sources de la ligue. Mais jusqu’à maintenant, personne ne mord. Le Magic est également une équipe qui cherche à grimper.

Publicité

Est-ce que les Celtics souhaitent miser sur un nouveau jeune pour la draft ? Ont-ils flasher sur un jeune talent ? C’est bien possible connaissant Danny Ainge, qui compte utiliser les différents atouts pour grimper. Malheureusement pour lui, personne ne veut négocier, du moins pour le moment.

D’ici le 18 novembre, tout est possible. Même durant la draft, certaines franchises voudront grimper, ou bien descendre, en fonction des prospects encore disponibles. Les Celtics devraient donc trouver leur bonheur, reste à connaître le but exact du front office.

Publicité

Les Celtics sont chauds et prêts à passer à l’action, même si leur objectif est inconnu. Il faut croire qu’un prospect a tapé dans l’oeil de Brad Stevens et Danny Ainge.

Boston Celtics Draft NBA 24/24

Les dernières actualités