NBA – L’élément clé qui manque au Big Three des Nets d’après Steve Nash

La superstar NBA des Brooklyn Nets, Kevin Durant (gauche), accompagné de l’entraineur de la franchise new-yorkaise, Steve Nash
Nathaniel S. Butler

Vaincus pour la deuxième fois consécutive sur le terrain des Cavaliers, les Nets ont encore affiché de grosses limites. Steve Nash a donc tenté de raisonner ses joueurs en ciblant le domaine dans lequel ils doivent énormément progresser.

Publicité

Les plus mauvaises langues diront qu’après deux victoires d’affilée, le retour de Kyrie Irving dans la rotation des Nets a tout déréglé. Les succès obtenus face au Magic et aux Bucks il y a quelques jours ont en effet vite été dissipés par les deux défaites subies depuis contre Cleveland. Ironie du sort, elles sont intervenues suite à la réintégration du meneur dans le groupe.

La première en date, concédée dans la nuit de mercredi à jeudi, faisait office de première apparition commune du Big Three de la franchise, également composé de Kevin Durant et James Harden. Et s’il avait fallu deux prolongations pour départager les deux équipes durant ce match, celui de la nuit dernière s’est avéré bien plus expéditif.

Publicité

Malgré les prouesses offensives d’Uncle Drew, Brooklyn a largement laissé filer les Cavaliers en seconde période, et n’a jamais semblé en mesure de rattraper son retard. Cette nouvelle débâcle 113-125, subie sur le parquet d’une équipe supposée bien inférieure, a donc poussé Steve Nash à pousser ses troupes à une remise en question.



Nous n’avons pas un roster défensif, et on doit faire preuve de plus de fierté et gagner plus de duels à 50-50. Contester plus de tirs. Nous battre. Nous accrocher. Nous faire mal. Et je pense que c’est ce qui nous manque plus que tout autre chose, et c’est ce qu’on observe quand on analyse nos performances.

Publicité

L’absence de KD pour cette rencontre peut en partie expliquer ces difficultés défensives. Néanmoins, sur les 4 matchs disputés avec James Harden dans le cinq majeur, les Nets ont en moyenne laissé leurs adversaires inscrire… 127.5 points ! Il est donc logique de voir l’entraineur canadien effectuer une telle déclaration après son coup de gueule initial.

Elle parait d’autant plus justifiée au vu des réactions de ses leaders face à ce constat. Celle de Durant, même si elle remonte au match précédent, laissait transparaître une relative satisfaction devant le contenu offert par son équipe. Une prise de conscience de leurs limites sera donc nécessaire pour arriver en playoffs avec les bons ingrédients pour aller jusqu’au titre.

Publicité

La première grosse mission pour Nash en tant que coach principal va donc être de faire passer son message, et d’inculquer un savoir-faire défensif dans son effectif. Tout cela s’annonce bien relevé.

Les dernières actualités