Joakim Noah – Focus sur le plus américain des Français en NBA

Sa carrière aura été faite de hauts et de bas, mais ce qui est sûr, c’est qu’on la retiendra. Boule d’énergie, défenseur hors-pair et gagneur dans l’âme, Joakim Noah a connu une belle carrière en NBA, avant de décliner sous le poids des années. Cet article vous propose un retour sur sa vie et sa carrière, dans notre liste des joueurs français en NBA.

Vous pensez bien connaitre le parcours de Joakim Noah ? On vous propose aujourd’hui une immersion dans le carrière du joueur, de ses premiers pas en NCAA aux années de gloire en NBA, jusqu’à ses galères avec les Knicks en 2018.

Dernière MAJ de l’article : 24 novembre 2018

Joakim Noah, une graine de star

Joakim Noah n’est pas né dans une famille anodine. Fils de Yannick Noah et de Cecilia Rhode, Miss Suède 1978, il voit le jour le 25 février 1985 à New York. Le sport s’impose comme une évidence pour celui dont le père est ancien tennisman et le grand-père Zacharie Noah, ancien footballeur (vainqueur notamment de la Coupe de France 1961 avec Sedan). Finalement, Joakim se tourne vers le basket. D’abord en France, où il évolue notamment au Paris-Levallois, puis aux États-Unis, dans les différentes écoles qu’il fréquente à New York, puis dans le New Jersey. Il est d’ailleurs champion d’État avec l’école de Lawrenceville.

2004 : Joakim arrive aux Gators (NCAA)

Classé 72eme meilleur lycéen des Etats-Unis en 2004, Noah quitte New York pour rejoindre l’université de Florida. Il restera trois saisons avec les Gators. Remplaçant lors de son année freshman, barré par Al Horford et David Lee, il s’impose comme titulaire après le départ en NBA du second. Les Gators, entraînés par Billy Donovan (actuel coach du Thunder), avec un cinq majeur composé de futurs joueurs NBA, remportent le titre NCAA à l’issue d’une saison terminée avec un bilan de 33-6.

Suite à ce succès, Noah et plusieurs de ses coéquipiers sont attendus assez haut lors de la Draft NBA. Pourtant, le groupe de Florida prend la décision, extrêmement rare, de renoncer au monde professionnel, pour tenter de remporter un second titre. Pari gagnant, puisque les Gators sont à nouveau sacré en 2006. Un exploit qui n’avait pas été réalisé depuis Duke (1991 et 1992), et qui n’a pas été réédité depuis. Auréolé de cet immense succès, Joakim Noah, Al Horford et Corey Brewer se présentent à la Draft 2007.

2007 : Noah est drafté à Chicago (NBA)

Lors de la Draft 2007, le 28 juin, Joakim Noah est le dernier membre du Big Three des Gators a entendre son nom appelé par David Stern. Sélectionné en neuvième position, il rejoint Chicago. Aux Bulls, il est responsabilisé dès sa première saison : 31 titularisation sur 74 matchs, et 20.7 minutes de moyenne. Alternant entre le cinq majeur et le banc lors de ses trois premières saisons (218 matchs, 140 fois titulaire), il s’impose définitivement comme le pivot titulaire des Bulls en 2010-2011. L’année du lockout, il dispute 48 matchs, pour des moyennes de 11.7 points et 10.4 rebonds. La saison suivante, il est à nouveau une pièce majeure du système Tom Thibodeau et réalise son premier triple-double, le 22 février 2012, lors d’un match face aux Milwaukee Bucks : 13 points, 13 rebonds et 10 assists.

Vous pouvez suivre toutes les performances de Joakim Noah dans notre rubrique des Français de la nuit en NBA.

2012-2014 : le pic de forme de Jooks

Auréolé d’une première sélection dans la All-Defensive 2nd Team en 2011, Jooks s’impose comme l’un des tout meilleurs pivots de NBA lors de la saison 2012-2013. Derrick Rose, la star de l’équipe, est écarté des parquets pendant la totalité de la saison, et Noah se mue en leader. En 66 matchs, il tourne à 11.9 points, 11.1 rebonds et 4 assists, un total très élevé pour un pivot. Point d’ancrage de l’attaque de Tom Thibodeau, il réalise deux triple-doubles : 11 points, 13 rebonds et 10 assists, le 18 décembre 2012 face aux Celtics. Mais surtout une performance exceptionnelle de 23 points, 21 rebonds et 11 contres le 28 février 2013, face aux Sixers. Il est sélectionné pour son premier All-Star Game.

La saison suivante, rebelote. De retour des blessures, Derrick Rose ne joue que 10 matchs avant de rechuter. Joakim Noah reprend alors la barre, et réalise la meilleure saison de sa carrière : 12.6 points, 11.3 rebonds, 5.4 assists et 1.5 block. Il ajoute 4 triple-doubles aux trois qu’il avait déjà à son actif, dont deux à quelques jours d’intervalle. Le 2 mars 2014 face aux Knicks (13 points, 12 rebonds, 14 assists), puis le 5 mars sur le parquet de Detroit (10 points, 11 rebonds, 11 assists). All-Star pour la deuxième fois,il remporte également le trophée de Défenseur de l’année et est élu dans la All-NBA 1st Team, un exploit qu’aucun autre Français n’a jamais réalisé. Malheureusement, ces excellentes saisons ne se concluront pas par un titre, les Bulls étant écartés par le Heat en 2013, puis par les Wizards en 2014.


Fin 2018 :  coupé par les Knicks, rebond à Memphis

C’est le début de la fin pour Noah. La saison suivante, quelques pépins physique le limite à 67 matchs, et des moyennes de 7.2 points, 9.6 rebonds et 4.7 assists. Ses genoux le font de plus en plus souffrir, et pour sa dernière saison avec les Bulls, il ne joue que 29 matchs, dont seulement 2 comme titulaire. Pourtant, les Knicks lui offre un magnifique contrat de 72M$ sur 4 ans. De retour chez lui, le pivot espère relancer sa carrière en terme de vitesse.

Ce ne sera malheureusement pas le cas. Lors de sa première saison à New York, le Français ne joue que 46 matchs, pour des moyennes de 5 points, 8.8 rebonds et 2.2 assists. La seconde saison est encore pire. Un conflit avec le coach Jeff Hornacek voit Jooks se retrouver à l’écart du groupe. Il ne dispute que 7 matchs, pour un total famélique de 40 minutes.

Le 13 octobre 2018, il est coupé par les Knicks. Sans équipe pendant plus d’un mois, il finira par signer chez les Grizzlies le 24 novembre 2018.

Si les plus belles années de Joakim Noah sont derrière lui, l’impact de Jooks sur la NBA restera indéniable, avec en point d’orgue une saison 2014 folle où, avec Tony Parker, champion avec les Spurs cette année-là, il portait haut les couleurs françaises dans la grande ligue.

Vous pouvez également retrouver les dernières actualités de Joakim Noah.

Envie d’un petit test ? On vous propose de découvrir quel joueur français en NBA vous ressemble le plus.

NBA 24/24

Les dernières actualités