NBA – Comment Kevin Durant a recadré Draymond Green après leur embrouille

0

Le début de saison des Warriors avait été marqué par le gros clash entre Kevin Durant et Draymond Green. Une histoire réglée en partie par une remarque de KD envers son coéquipier.

Si tout semble rouler actuellement pour les Warriors, qui mènent 3-0 face à Portland en finales de conférence, la saison n’a pas toujours été un long fleuve tranquille dans la Baie.

On se souvient notamment de l’accrochage entre Draymond Green et Kevin Durant en début de saison, qui avait valu un match de suspension infligé par sa propre franchise à l’ailier fort, et un gros coup à la cohésion des double tenants du titre. Green avait notamment insulté KD de « sal*pe » et lui avait rappelé que les Warriors avaient déjà gagné sans lui.


Des propos forts qui n’avaient alors fait que renforcer les bruits d’un départ de Durant à l’été 2019. Alors que l’échéance se rapproche et que les choses sont revenues à la normale en Californie, les derniers bruits font état d’une volonté de KD de partir, avec New York et ses deux franchises en pole position pour l’accueillir.

Hier encore, d’apparentes discordes entre Steve Kerr et le dernier MVP des finales étaient révélées dans la presse, ne faisant que renforcer les rumeurs.

A lire également : Draymond Green s’est calmé grâce à son fils

Quoiqu’il en soit, le fameux épisode Green/Durant semble désormais bien loin, et pour cause. Peu de temps après l’accrochage, KD avait tout simplement corrigé son coéquipier, qui avait pris note. Alors qu’il évoquait son nouveau tempérament plus calme depuis quelques semaines, Green est revenu hier sur les propos de Durantula à son encontre :

C’est marrant parce que quand il y a eu l’histoire avec Kevin plus tôt cette saison, il m’a dit : « Tout le monde te pardonne parce que tu es Draymond Green, que tu es émotif, tout ça. Mais tu n’es pas émotif. Je t’ai déjà vu être ultra-concentré et ne pas dire un mot aux arbitres. Moi, je ne te pardonne pas ». Ça, ça m’a marqué.

Après l’explication entre les deux hommes, Green avait fait profil bas en attendant de retrouver sa place et son influence dans le groupe, conscient d’avoir perdu du poids avec son comportement. Il a finalement retrouvé toute son importance au meilleur des moments, affichant un niveau de jeu de haute volée lors de ces playoffs… et une attitude plus mesurée.

Comme quoi, se dire les choses est bien souvent positif, même s’il en faudra sûrement plus pour faire rester KD dans la Baie.

Mais aussi : Les Knicks à fond sur Tacko Fall

Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.