Kevin Durant est apparu face aux médias pour la première fois depuis un long moment. Et il avait beaucoup de choses à dire.

Toujours éloigné des parquets après sa blessure au mollet contractée face à Houston, Kevin Durant ne prendra pas part au début des finales NBA dans quelques jours. L’ailier des Warriors boîte encore légèrement et n’a toujours pas repris l’entraînement avec le groupe.

Cela ne l’empêche pas de susciter énormément d’attention, dans un contexte où son potentiel départ cet été agite la planète NBA. Mais ne comptez pas sur KD pour de dissocier de ses coéquipiers de la Baie pour l’instant. Et un journaliste l’a appris à ses dépends.

Alors que celui-ci interrogeait Durant sur ce qu’il pensait de ses coéquipiers en mentionnant « leur jeu », KD l’a vite interrompu : « notre jeu ? »

Relancé à ce propos, le double MVP des finales en titre s’est montré honnête :

Depuis mon arrivée, c’est comme ça. C’est les Warriors et KD. Je comprends ça. Je sais aussi que mes coéquipiers et ma franchise savent exactement ce que j’ai fait ici, sur et en dehors des terrains, pour faire partie de cette culture et apporter ma pierre à l’édifice. Je sais ce que j’apporte à l’équipe. Mais je sais aussi que beaucoup de gens ne veulent pas nous voir ensemble. Je le comprends.

A lire également : Snoop Dogg révèle le « manque de respect » de certains Spurs envers Kawhi

Durant a également été interrogé sur l’idée que les hommes de Steve Kerr jouent mieux en son absence. Une tendance qui fait son chemin mais face à laquelle KD a souhaité rester plutôt soft et politiquement correct :

Oui, c’est dur de ne pas en entendre parler. Je regarde les matchs, les émissions, et ce dont tout le monde parle. Personnellement, je veux me concentrer sur ma guérison tout en étant un fan de mes coéquipiers.

Après, quand j’entends ça, en tant que joueur de basket, je me dis : « Ce n’est pas vrai. J’ai un côté compétitif et j’aime parler basket. Donc si vous voulez dire quelque chose comme ça, je vais vous répondre. Mais je sais la vérité.

Persuadé de sa valeur, qui en fera l’agent libre le plus convoité de l’été à venir, KD prend donc son mal en patience en attendant un éventuel retour dans les finales, dont Stephen Curry a estimé qu’il serait « facile » d’un point de vue de l’alchimie.

Et personne ne lui fera dire que les Warriors sont meilleurs sans lui. Personne.

Mais aussi : Les bookmakers prédisent l’avenir de KD