NBA – « Les Nets sont plus faciles à défendre quand ils ont toutes leurs stars »

Les 3 superstars NBA des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, James Harden et Kevin Durant, s'avancent la tête basse vers leur banc lors d'un match face au Miami Heat
Nathaniel S. Butler

Formé en janvier dernier, le Big Three des Nets n’a pour l’heure pas eu l’occasion de véritablement développer des automatismes sur le parquet. Et pour un entraineur adverse, ce ne serait pas forcément une mauvaise chose pour la franchise.

Publicité

7. C’est le nombre de matchs disputés simultanément par Kevin Durant, Kyrie Irving et James Harden depuis le 13 janvier, et l’arrivée du Barbu à Brooklyn. Un chiffre qui peut paraitre ridicule, alors qu’il ne reste à la franchise new-yorkaise que 15 matchs à jouer avant le lancement tant attendu des playoffs.

Le destin n’a en effet pas épargné les 3 superstars des Nets depuis leur réunion. Que ce soit à cause du protocole sanitaire, de blessures récurrentes ou de problèmes personnels, chacun a dû s’absenter sur de plus ou moins longues périodes ces derniers mois. Steve Nash n’a dès lors pas eu beaucoup de temps pour trouver la bonne formule en vue de la postseason.

Publicité

Il espèrera sans doute être en mesure de le faire sur la fin de saison régulière, de manière à ne pas débarquer totalement dans l’inconnu pour le 1er tour des playoffs. Mais pour un assistant coach rival, l’équipe serait en réalité bien meilleure… sans ses 3 têtes d’affiche réunies. Celui-ci avance dans les colonnes de Bleacher Report :



Les joueurs stars ne sont pas aussi bons que les role players lorsqu’il s’agit de créer du spacing sans le ballon. En saison régulière, on pourrait même dire que les Nets sont plus faciles à défendre quand ils ont toutes leurs stars.

Publicité




Une déclaration qui peut surprendre à première vue, mais qui peut aussi faire sens. La présence de KD, Kyrie et Harden sur le parquet entraine forcément la relégation sur le banc de certains seconds couteaux, à l’image de Joe Harris, Landry Shamet ou Jeff Green. Des joueurs qui, justement, peuvent aider BKN a écarter les défenses en tant que menaces de loin.

À l’inverse, les trois superstars peuvent se voir critiquées sur leur manque d’implication lorsqu’elles n’ont pas le ballon. Cela est particulièrement le cas pour The Beard, pas réputé pour ses efforts sans la gonfle. Il faut cependant noter que sur les 7 fameux matchs, les Nets ont dominé leurs adversaires de 39 points, soit 9.8 sur 100 possessions. Pas si mal pour une équipe soi-disant en difficulté sans ses gros noms.

Publicité

Si les Nets continuent à se présenter sans l’une, voire plusieurs de leurs stars sur la fin de saison, cela pourrait ne pas leur être si préjudiciable selon cet assistant coach anonyme. Son discours devrait être différent une fois les playoffs débutés.

Brooklyn Nets Déclarations NBA 24/24

Feed NBA 24/24