Depuis quelques années en NBA, la tendance chez les coachs est de laisser de plus en plus de repos à leurs joueurs, en particulier les franchise players. Forcément, les anciens acharnés du travail comme Kobe Bryant grincent des dents en voyant ça.

Qui dit travail dans le monde du basket dit généralement Michael Jordan et Kobe Bryant. Ces deux monstres de la balle orange étaient connus pour être toujours à 100%, que ce soit en match comme à l’entraînement.

Il faut dire qu’ils ont été élevés à bonne école, puisque tous deux ont gagné des titres sous les ordres de Phil Jackson, réputé pour ne laisser aucun répit à ses joueurs. Kobe révélait d’ailleurs que Phil Jackson ne leur avait jamais donné un jour de congé, et qu’ils devaient se sentir responsables vis-à-vis de leurs coéquipiers, les garder à l’œil.

En revanche, les entraîneurs actuels ne peuvent pas en dire autant. L’une des dernières modes dans la ligue ces dernières années est de laisser plus de repos aux joueurs. Des entraînements moins intensifs et des rotations sont mises en place pour permettre aux joueurs importants de rater certains matchs, et ainsi économiser leurs forces.

Évidemment, ce genre de pratique n’est pas du goût de Kobe. Il y a quelques temps, il était l’invité de l’émission « The Corp With Big Cat and Alex Rodriguez ». Il a fait part de ses réflexions sur le repos des joueurs et des entraînements au rabais, insistant sur la façon dont cela impacte le résultat final :

Écoutez, les entraînements doivent être intensifs. Si vos entraînements ne sont pas plus intensifs que les matchs, c’est pas bon. Et la plupart des entraîneurs entrent dans le jeu de ces joueurs décontractés.

« Ohh c’est trop, on ne va pas s’entraîner, journée tranquille »

Phil Jackson ne nous a jamais laissé une journée tranquille. Il n’y a pas de jours de congé. Tu te pointes et tu bosses à l’entraînement. Les entraînements vont être pires, ils seront plus physiques, il y aura plus d’insultes et je vais vous le faire comprendre.

Si tu ne viens pas, je te le ferai regretter. Ça va t’emmerder et tu vas détester ça. Mais quand le Game 7 des Finales NBA arrivera, tu seras prêt.

À lire également : Quand Kobe Bryant refusait son trade aux Pistons en 2007

Il faut dire que si Kobe se permet de donner des leçons, c’est parce qu’il est bien connu pour être un exemple en terme d’éthique de travail. Son « 666 workout » est devenu célèbre. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, le Black Mamba avait défini un programme d’entraînement très intensif, le très violent 666 Workout. Pour comprendre la signification du programme, on vous explique ici.

Ses anciens coéquipiers qui ont participé aux trainings n’ont certainement rien oublié, surtout que le Mamba n’était pas tendre dans son approche avec ceux qui n’avaient pas la même mentalité que lui.

Kobe s’est tellement imprégné de cette éthique de travail en 20 ans de carrière que la retraite ne l’empêche pas de continuer. Il avouait dans une interview qu’il continuait à se lever à 4 heures du matin pour s’entrainer, bien qu’il ne joue plus.

L’interview complète est disponible sur la chaîne YouTube de l’émission :

Le travail finit par payer, Kobe et sa carrière en sont la preuve. Pas de repos pour les soldats. Et pour les héros de la nation, même une fois l’heure de la retraite sonnée.

Mais aussi : La polémique Zion : le précédent Kobe Bryant