NBA – LeBron James revient sur un snob qui l’étonne encore aujourd’hui

Steve Dykes

Passablement irrité au moment de se présenter face à la presse la nuit dernière, LeBron James avait encore sa 2ème place dans la course au MVP en travers de la gorge. Ce classement lui a même rappelé un ancien vote qui avait déjà entraîné sa colère et son incompréhension.

Publicité

Si certains doutaient encore du fait que LeBron James est pleinement motivé à remporter le 4ème titre de sa carrière, ils doivent désormais en être convaincus. Vainqueur de Denver avec ses Lakers la nuit dernière, le King s’est longuement attardé sur sa 2ème place au classement du MVP. De quoi confirmer que cette injustice selon lui allait se transformer en nouvelle source de motivation pour la suite des événements.

Il a ainsi disserté pendant plusieurs minutes sur ce sujet, s’insurgeant face aux 16 premières places qui lui ont été attribuées par le panel de 100 votants. Et tandis que son coéquipiers de luxe Anthony Davis appelait à la conspiration, LBJ s’est fendu de propos assez similaires pour remettre en cause le scrutin, avec un exemple remontant à 2013.

Publicité

Le barème d’évaluation est un peu bizarre à mes yeux parfois. Je veux dire, prenez 2012. Si on se contente de prendre mon cas, en 2012-13, je pouvais être élu Défenseur de l’Année et MVP sur la même saison. Et cette année-là, Marc Gasol a été nommé Défenseur de l’Année… Mais il était dans la 2nd Team All-Defense.



C’est à ce moment-là que j’ai vraiment commencé à voir les choses d’une manière un peu différente. J’étais là : « Comment c’est possible ? » C’est bizarre des fois. Je ne sais pas si on se contente de se focaliser sur le jeu (pour décerner les distinctions individuelles), ou si on est simplement… en mode « narration », plus dans le récit.

Publicité

7 ans après, LeBron, qui n’a jamais remporté le trophée de DPOY dans sa carrière, n’a donc pas oublié ce vote assez incompréhensible de la part du jury de l’époque. Ce cas n’est d’ailleurs pas une exception dans l’histoire, puisqu’ils sont en réalité 4 joueurs à avoir obtenu cette distinction sans apparaitre dans le même temps dans la All-Defense 1st Team.

Un chiffre qui illustre à la fois la rareté de telles occurrences, mais aussi la contradiction que peuvent parfois amener les prix de fin de saison. Pour ce qui est du côté « narratif », qui aurait un rôle dans les choix de certains votants, le quadruple MVP est aussi dans le vrai. Une journaliste d’ESPN avait en effet dévoilé son vote en utilisant cet argument il y a quelques semaines. Elle avait néanmoins favorisé de la sorte… LeBron James.

Publicité

Les résultats des votes pour le MVP auront donc réveillé la face complotiste de la personnalité de LeBron James. Les Nuggets doivent désormais espérer qu’il ne passera (trop) pas ses nerfs sur eux.

Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers Marc Gasol NBA 24/24

Les dernières actualités