Publicité

NBA – Un gros trade fortement compromis d’ici la deadline ?

(DR)

C’est le 25 mars prochain que la deadline aura lieu, autant dire qu’on attend du mouvement entre franchises. Mais d’après les récents échos, un gros trade est fortement compromis. Du spectacle en moins pour les fans, et des déçus.

Publicité

D’ici quelques jours, la NBA risque de s’enflammer avec l’arrivée de la deadline. L’occasion idéale pour les favoris au titre de se renforcer, et pour les pires élèves de la ligue de récupérer des atouts pour le futur. Mais cette saison est différente, et notamment à cause du play-in : plus d’équipes auront une chance de disputer les playoffs, ce qui diminue les risques de trade.

Quand une équipe est généralement fixée sur son sort à la deadline, durant cet exercice, l’espoir d’accéder à la postseason est encore là. Les Kings, par exemple, ne veulent pas abandonner, ce qui rend un joueur comme Buddy Hield intouchable, à moins d’une belle offre. À ce petit jeu, c’est un autre All-Star qui ne devrait finalement pas être tradé d’ici le 25 mars.

Publicité

Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, comme à Brooklyn où un départ semble être confirmé. Mais la situation est différente au Magic, là où Aaron Gordon pouvait se faire du souci pour son futur. Vu la période compliquée d’Orlando, on s’attendant à un échange impliquant l’intérieur… Mais la demande des dirigeants est déraisonnable.



J’ai entendu dire que Orlando cherche une grosse contrepartie pour Gordon. C’est un prix très élevé. Nous verrons s’il tient à l’approche de la deadline.

Publicité




Pour rappel, le Magic veut un premier tour de draft et un jeune joueur contre Aaron Gordon, qui sort de 38 points contre les Nets. Malheureusement pour le front office, c’est une sortie trop rare concernant le dunkeur, qui a baissé de niveau au fil des années (14.8 points cette saison). Qu’on se le dise, une franchise serait folle de donner autant pour un tel joueur.

Deux solutions ici : soit Orlando revoit son prix à la baisse d’ici le 25 mars et bluffe, soit un trade n’arrivera pas. On penche plutôt pour la première option, tant Gordon ne peut pas justifier une telle contrepartie ici. Pour Evan Fournier en revanche, lié à trois cadors, tout est possible.

Publicité

Ça bouge au Magic, là où les négociations continuent pour Aaron Gordon. Mais vu la contrepartie exigée, les franchises feraient mieux d’aller voir ailleurs. Statu quo en vue en Floride.

Aaron Gordon NBA 24/24 Orlando Magic Transferts & rumeurs

En direct : toute l'actu NBA