On les suit à la trace, match après match, priant pour les voir cartonner et jouer les premiers rôles en NBA. Après maintenant une dizaine de rencontres jouées par chaque équipe, l’heure est venue de faire le point sur les performances de nos neufs français actifs en NBA. Ces notes sont purement subjectives et reflètent aussi les attentes reposant sur chacun. Un match à cinq points et cinq rebonds n’aura évidemment pas la même valeur pour Elie Okobo que pour Nicolas Batum. 

Rudy Gobert – A

Statistiques : 16,3 points (à 71,3 % !), 13,4 rebonds, 1,1 interception et 2,2 contres en 33,9 minutes de moyenne sur 10 matchs.

Cette saison, Rudy Gobert est excellent. Plus en forme que jamais, il s’impose match après match comme le meilleur pivot de l’Ouest. Il avait déjà prouvé qu’il pouvait protéger sa raquette comme personne, raflant notamment le titre de défenseur de l’année en juin dernier, c’est désormais de l’autre côté du parquet qu’il fait des dégâts. Sixième meilleur rebondeur de la ligue, cinquième contreur et deuxième joueur le plus adroit de la ligue, Rudy est agressif et son travail semble payer. Seul défaut l’empêchant d’aller chercher un A+ presque mérité, le bilan de son équipe en dessous des attentes avec seulement 4 victoires en 10 rencontres.

A découvrir également : notre portrait de Rudy Gobert

Elie Okobo – B+

Statistiques : 6,5 points (à 37,5% dont 31,8% à trois points), 1,6 rebond et 2,4 passes en 16,5 minutes de moyenne sur 8 matchs.

Il y a quelques matchs, en manque de temps de jeu, le rookie français était à deux doigts d’aller faire un tour en G-League. Dix jours plus tard c’est finalement en NBA qu’il fait ses gammes. Titulaire après seulement sept matchs, avant de retrouver sa place sur le banc, Okobo aura réussi semble-t-il à se faire sa place dans l’effectif des Suns. Ses deux grosses perfs n’y ont pas été pour rien, avec d’abord 12 points en 18 minutes contre Memphis, puis 18 points, 5 rebonds et 7 passes en 31 minutes contre le Thunder. Son temps de jeu reste néanmoins variable, mais le bilan après une dizaine de rencontres est très positif pour l’ancien joueur de Pau. Reste maintenant à améliorer un petit peu son pourcentage aux shoots. Le potentiel est là. 

A découvrir également : notre portrait d’Elie Okobo

Tony Parker – B+

Statistiques : 10,1 points (à 45,9% dont 33,3% à trois points), 1,5 rebond et 4,8 passes en 18,4 minutes de moyenne sur 10 matchs.

Avec un temps de jeu en légère baisse par rapport à la saison dernière, Tony Parker semble avoir rajeuni. En sortie de banc il apporte un relais essentiel à Kemba Walker et voit toutes ses statistiques augmenter. Certes il est loin du niveau qui était le sien il y a quelques années, mais à 36 ans, il est en train de prouver qu’il est encore bien trop jeune pour la retraite. Il nous a même gratifié d’une performance énorme contre Miami avec 24 points et 11 passes en seulement 25 minutes ! Dans le sillage de son précieux leadership, les Hornets réalisent un bon début de saison, pointant pour l’instant à la 6ème place de l’Est (5-5).

A découvrir également : notre portrait de Tony Parker

Nicolas Batum – B

Statistiques : 10,5 points (à 46,3% dont 40,8% à trois points), 6,4 rebonds, 4,1 passes et 1,1 interception en 33,3 minutes de moyenne sur 11 matchs.

Depuis qu’il a signé son énorme contrat il y a trois ans, Nicolas Batum n’a jamais vraiment prouvé qu’il valait plus de 20 millions de dollars par saison. Comme d’habitude l’ailier français fait sa saison, avec des statistiques complètes plus qu’honnêtes, mais sans vraiment dominer. Ses statistiques au scoring et à la passe sont en légère baisse pour la seconde année consécutive même si ses pourcentages, eux, sont en hausse. Batum reste ce bon joueur NBA, un peu frustrant par moment, qu’on aimerait voir sur certaines séquences plus agressif car on a le sentiment qu’il en est capable.

A découvrir également : notre portrait de Nicolas Batum


Frank Ntilikina – B

Frank Ntilikina fonce vers le cercle avec les KnicksStatistiques : 7,5 points (à 34,8% dont 28,6% à trois points), 1,8 rebonds, 3,8 passes, 1,1 interception et 0,5 contre en 28,2 minutes de moyenne sur 11 matchs.

Le processus continue pour Frank Ntilikina même si celui-ci prend du temps. Après une première saison encourageante, il est désormais le seul joueur des Knicks à avoir débuté chacun des 11 matchs de son équipe. Utilisé depuis le début de saison à différents postes, Ntilikina semble plus agressif et confiant que la saison dernière. Ses statistiques en revanche ne sont pas en grosse hausse, et ce notamment à cause de sa grosse maladresse aux shoots. Derrière l’arc notamment ses shoots ne veulent plus rentrer, en témoigne sa triste série en cours de 0/13 à trois points sur les quatre derniers matchs. A 20 ans cependant, rien ne presse.

A découvrir également : notre portrait de Frank Ntilikina

Evan Fournier – C+

Statistiques : 15,6 points (à 39,6% dont 27,3% à trois points), 2,4 rebonds, 4,4 passes et 1,2 interception en 29,4 minutes de moyenne sur 10 matchs.

On est peut être un peu sévère avec Evan Fournier mais son début de saison est décevant. Malgré des statistiques correctes, l’arrière du Magic est très maladroit. Après sept ans en NBA, il affiche tout simplement ses pires pourcentages aux tirs en carrière. De plus, malgré un superbe buzzer beater avant-hier qui a permis à son équipe de s’imposer face à Cleveland, les victoires ne sont pas souvent présentes du côté d’Orlando. Certes le Magic sort d’un back-to-back parfaitement géré face aux Spurs et Cavaliers, mais restait jusqu’à présent sur 6 défaites en 7 rencontres. On espère voir Evan Fournier plus dominant lors des prochains matchs, en espérant que son dernier shoot l’ait remis en confiance.

A découvrir également : notre portrait d’Evan Fournier

Ian Mahinmi – C-

Ian Mahinmi sous le maillot des Washington WizardsStatistiques : 4,1 points (à 44,4%) et 3,9 rebonds en 15,1 minutes de moyenne sur 7 matchs.

En pré-saison, Scott Brooks ventait les progrès du Français. Après dix matchs Ian Mahinmi est pourtant en difficulté. S’il a commencé la saison comme titulaire, il semble désormais complètement sorti de la rotation. Depuis le retour de Dwight Howard, il n’a joué que 5 minutes en cumulé sur les trois derniers matchs des Wizards.

A découvrir également : notre portrait de Ian Mahinmi  

Non-notés : Timothé Luwawu-Cabarrot et Guerschon Yabusele

Vous pouvez aussi retrouver chaque matin sur le site les performances des Français de la nuit en NBA.