Publicité

Limoges CSP – Céline Forte : « Je veux faire revivre ce club » !

L'ex-femme du président est de retour aux affaires

L’ex-femme du président décédé en décembre 2017 veut se faire entendre. Pour elle, la situation du club n’est plus possible. Nul doute que la suite de la saison du CSP s’annonce encore mouvementée.

Il ne se passe définitivement jamais rien de normal au CSP. Après les problèmes sportifs du début de saison (Perrantes, Samuels), ceux concernant le coach Milling (remplacé par son adjoint François Perronnet) ainsi que les tensions entre la direction, le public et la presse locale, Limoges va encore connaitre quelques vagues dans les jours/semaines/mois à venir. Céline Forte, l’ancienne épouse de Fred Forte, souhaite « reprendre la main » sur le club comme nous l’apprend le Populaire du Centre ce matin.

[…] A lire également : Les sanctions tombent pour Choulet et Verove 

Devant la situation inquiétante du club tant sur le terrain (14ème) qu’en coulisse, Céline Forte dit stop à une gestion qui fait parler d’elle depuis le début de saison :

« Aujourd’hui, le Limoges CSP est en danger. Il est clair que je ne vais pas cautionner les décisions de ces messieurs qui vont à l’encontre des intérêts du club. C’est impossible pour moi […] J’ai peur pour le Limoges CSP. Fred est décédé en décembre. La fin de saison s’est passée plutôt correctement. Le CSP allait bien jusqu’ici et comme on m’avait dit que je n’étais plus rien au club, je n’avais pas envie de prendre mon téléphone. Mais après une nouvelle saison a commencé. Des gens ont été maltraités. Tout ça m’a alertée. Je ne voulais pas que le Limoges CSP prenne cette direction. En plus, les résultats sportifs ne sont pas là. Tout cela m’inquiète. Le club est géré de manière despotique. Aujourd’hui, il existe une fracture entre le club et son public alors qu’il ne faut pas oublier que le CSP est une institution qui appartient à tout le monde. »

Membre de l’association, elle aimerait reprendre le contrôle sur celle-ci qui détient 84% de la SASP Limoges CSP. En étant élue, elle pourrait retrouver les pleins pouvoirs. Cependant, elle doit lutter contre certains membres de cette association dont Youri Verieras (président du directoire du club). Elle remet en doute la présence de Verieras dans cette association et l’on parle même de « vice de procédure ».

Déterminée, elle pense déjà au futur du club et souhaiterait s’entourer de personnages historiques.

« Je veux des compétences et mettre en place des hommes qui vivent, respirent et transpirent CSP. Peut-être que certains sont déjà au club. Je n’arrive pas comme la sauveuse du club, je veux juste être dans la continuité de ce qui a été amorcé en 2004. Je veux que ce club soit géré sereinement […] Au départ, je voulais juste être entendue. Pour le moment, ce n’est pas le cas et je ne comprends pas pourquoi. Le but n’est pas de faire un raz de marée qui ne serait pas bon pour le club. Mais s’ils m’y forcent, j’irai sur le terrain juridique. C’est clair et net. Je ne me rétracterai pas parce que ces messieurs essaient de me faire peur. »

Limoges est un Club Si Particulier. L’après Fred Forte ressemble bien plus aux montagnes russes qu’à un long fleuve tranquille avec le projet 3.0 en tête de gondole. Céline Forte ne veut plus de cette direction et le fait savoir.

Mais aussi : La frustration de Luka Doncic après les qualifications à la Coupe du Monde !

Feed NBA 24/24