NBA – Les meilleures classes de Draft de l’histoire

0

La draft est unique. Que ce soit pour sa profondeur, les légendes qui y figurent ou pour son histoire, chaque cuvée est singulière. Mais au bout du compte, les grosses classes de draft sont finalement assez rares. On vous fait découvrir les meilleures cuvées de l’histoire de la NBA.

Draft 2011

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

La draft 2011, ou la draft « nez fin ». Si les drafts cachent souvent des joueurs surprises, sélectionnés bien plus bas que leur talent l’exigeait, la cuvée 2011 regorge de bonnes affaires. Car outre les quatre joueurs cités plus haut et draftés hors du top 10 alors qu’ils sont aujourd’hui des stars (ou l’ont été pour IT), on peut aussi citer Kemba Walker (9), Tobias Harris (19) notamment comme « steals » de la draft.

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP (saison régulière) : 0
  • Sélections All-Star : 19
  • All-NBA Teams : 11

Draft 2009

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

Cette draft contient tout simplement le joueur symbole des années 2010, Stephen Curry. Les Timberwolves sont d’ailleurs les stars bien malgré eux de cette cuvée, alors qu’ils ont drafté non pas un, mais bien deux meneurs, Ricky Rubio et Jonny Flynn, (respectivement avec les choix 5 et 6) alors que Curry était toujours dispo. Comme quoi, l’histoire d’une franchise se joue à grand chose…

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP : 3
  • Sélection All-Star : 22
  • All-NBA Teams : 19

Draft 2003

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

La Banana draft. Si cette cuvée est également connue pour avoir vu l’énorme bust serbe, Darko Milicic, être sélectionné en deuxième position devant de futurs Hall of Famers, elle est surtout réputée grâce aux quatre larrons cités plus haut. S’il ne fait pas partie du célèbre banana boat, Chris Bosh est également très ami avec Dwyane Wade et LeBron James, avec qui il a formé les three amigos à Miami.

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP (saison régulière) : 4
  • Sélections All-Star : 53
  • All-NBA Teams : 30

Lire aussi | Les 10 meilleurs joueurs non-draftés de l’histoire

Draft 1998

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

  • Vince Carter (5)
  • Dirk Nowitzki (9)
  • Paul Pierce (10)

La draft Deutsche Qualität. Si cette draft ne dispose pas d’une énorme profondeur (même si on peut noter les présences de Rashard Lewis, Jason Williams ou encore Antawn Jamison) et que le premier appelé, Michael Olowokandi (Clippers), se révéla être un bust monumental, les rares bons joueurs de cette cuvée se sont même révélés être de futurs Hall Of Famers !

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP (saison régulière) : 1
  • Sélections All-Star : 35
  • All-NBA Teams : 18

Au fait, et si on la re-draftait ?


Draft 1996

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

Une draft qui sent bon le bitume. Avec Kobe Bryant, Allen Iverson, Stephon Marbury ou encore Shareef Abdur-Rahim (3), l’année 1996 nous a réservé une classe de draft avec un jeu tout droit venu de la rue et ses isolations, ses cross, ses grandes gueules. La cuvée 1996 transpire le talent à l’état pur.

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP (saison régulière) : 4
  • Sélection All-Star Game : 64
  • All-NBA Teams : 34

Au fait, et si on la re-draftait ?

Draft 1984

Principaux joueurs (par ordre de Draft)

La draft de l’excellence. Avec ses 4 Hall Of Famers, la cuvée est considérée par beaucoup comme la meilleure de l’histoire. En effet, en plus d’être la draft de celui qui est perçu comme le GOAT par une grande partie des observateurs, Michael Jordan, elle compte également des joueurs parmi les cinq meilleurs de l’histoire à leur poste. Si ce n’est pas la draft la plus fournie hors du top 20, elle cache quand même un certain Oscar Schmidt, accessoirement l’un des, si ce n’est le, meilleurs joueurs internationales de l’histoire, drafté au fin fond de la draft, au 6ème tour, par les Nets du New Jersey (il n’y jouera cependant jamais, refusant toujours de faire le grand saut en NBA).

Palmarès cumulé des principaux joueurs (2019)

  • MVP (saison régulière) : 7
  • Sélections All-Star : 53
  • All-NBA Teams : 36

C’est assez clair, la draft est un savant mélange entre chance et nez fin. Un choix peut changer l’histoire d’une franchise du tout au tout. Et c’est ce côté instable et risqué qui la rend si particulière aux yeux des fans de NBA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.