A la fois meilleur marqueur et meilleur passeur de la NCAA, Trae Young tournait à 27,4 points et 8,7 passes par matchs en saison régulière. Maintenant que les Sooners de l’Oklahoma ne sont plus en lice pour le titre, l’arrière de 19 ans milite pour sa propre cause auprès des franchises NBA.

Voilà deux jours que la sensation de la saison NCAA a annoncé son inscription à la Draft 2018. Les spécialistes estiment qu’il sera drafté entre la 7e et la 10e position en juin prochain. Or, on risque fortement de retrouver les Knicks aux alentours de ces picks, puisqu’ils détiennent actuellement le 9e pire bilan de la saison. Pour First Take, Trae Young a qualifié la possibilité d’être choisi par la franchise new-yorkaise comme une « bénédiction ».

« Oh ! Si je pouvais être drafté par les New York Knicks, ce serait une bénédiction. Être dans la mecque du basketball… déclare Young sur un ton rêveur. « C’est l’un des plus gros marchés de la ligue, si ce n’est le plus important. ce serait vraiment une aubaine. »

Pourtant, l’intégration en NBA pour un jeune joueur dominant en NCAA n’est pas acquise d’avance. Le cas de Greg Oden, 1er choix de la draft 2007 (devant Kevin Durant) en est un exemple criant. Il alterne entre blessures et contre-performances pour passer de 16 points, 10 rebonds et 3,5 contres par matchs lors de sa dernière saison en NCAA, à 8,3 points, 6,4 rebonds et 0,5 passes en carrière NBA. De plus, Trae Young est encore un freshman (= joueur en première année à l’université). Mais l’adaptation à la meilleure ligue du monde ne lui fait pas peur pour un sou.

 « Je pense qu’avec tout ce que j’ai traversé cette année – tous les médias, les critiques, les hauts et les bas – je me sens préparé pour ce genre de situation… avoue confiamment Trae Young. « Si je suis suffisamment béni pour jouer à New York City, j’en serais honoré. Je voudrais me mettre au travail et aider la franchise à gagner. »

Pour l’heure, les prospections NBA prédisent que Young sera choisi par les Bulls de Chicago en 8e position. On dirait que ce choix n’enchante pas totalement le freshman des Sooners, préférant établir ses quartiers au Madison Square Garden. Avec cette vidéo, on vous laisse imaginer ce que Young pourrait apporter aux côtés de Porzingis et Hardaway Jr.

 

Vivement la draft, le vendredi 22 juin. Les Knicks, orphelins de leur leader Porzingis peuvent continuer à perdre , bien qu’il n’y ait jamais de garantie quant au développement d’un rookie en NBA… Attention tout de même à la concurrence pour Frank Ntilikina.