Euroleague – Acte 1, Scène 4 : « La vengeance venue de NBA »

Gros match en sortie de banc pour Derrick Williams

Une nouvelle très belle journée d’Euroleague. Le derby nous a réservé quelques surprises alors que les anciens joueurs NBA ont marqués leur territoire.


Deuxième choix de la draft NBA 2011 derrière le meneur des Celtics Kyrie Irving, Derrick Williams (27 ans) n’a jamais confirmé son potentiel aux USA. En 428 matchs, il a rendu une copie assez triste de 8.9 points, 4 rebonds, 0.7 passe de moyenne, loin, trop loin de ce que l’on pouvait attendre de lui. 6 franchises en 9 saisons, un passage par la Chine (2017-2018) et une arrivée, cet été, au Bayern Munich pour sauver une carrière à la dérive. Des débuts timides en Euroleague – 5 points, 2 d’évaluation contre le Pana puis 6 points, -1 d’éval contre le Barça – et une première rencontre de championnat encourageante (20 points en 23 minutes).


Il fallait donc un déclic et Williams a peut-être trouvé son match référence. Face à Vitoria, il a été le facteur X pour mener l’équipe à la victoire (77-71). En sortie de banc, il gratte 26 minutes pour 22 points (6/8 à 2 points, 2/4 à 3 points), 3 rebonds, 1 passe, 1 interception, 3 contres et 23 d’évaluation. De quoi éclipser le double-double de Vincent Poirier (24 points, 11 rebonds, 2 contres et 26 d’évaluation) et la copie de Tornike Shengelia (16 points, 6  rebonds, 2 passes, 3 interceptions, aucune perte de balle pour 29 d’évaluation). Dans son style (3 points, explosivité) il a dégoûté la défense basque.

Entre Milan et le Khimki Moscou, là aussi nous avons eu le droit à un duel entre « ex » NBAers. Alors que certains pensent déjà à Alex Shved (19 points, 4 rebonds, 10 passes, 3 interceptions) c’est pourtant Jordan Mickey (Miami, Boston) qui s’est montré très agressif avec 26 points, 7 rebonds, 1 passe, 1 interception, 1 contre et 32 d’évaluation. Insuffisant toutefois pour remporter une première victoire cette saison. Mike James tue le match sur trois lancers francs à 3 secondes du buzzer final après une faute de…. Mickey.  L’ancien joueur de Phoenix claque 25 points (troisième match à 20 points ou +), 2 rebonds, 8 passes, 1 interception et 24 d’éval. A noter le match de soldat d’Arturas Gudaitis (13 points, 13 rebonds, 22 d’évaluation) qui a laissé de la sueur et du sang sur le parquet.

Dans le derby d’Istanbul c’est le Fener…. l’Anadolu Efes qui s’impose ! Petite surprise ou début de confirmation (c’est selon), mais l’équipe d’Ergin Ataman fait tomber l’armada d’Obradovic devant son public. Le duo de Frenchie, Rodrigue Beaubois (17 points, 4 passes, 1 interception, 1 contre et 17 d’évaluation)-Adrien Moerman (15 points, 10 rebonds, 2 passes, 1 interception, 21 d’évaluation) tiennent tête à Jan Vesely, particulièrement bon (24 points, 8 rebonds, 7 passes, 1 interception, 36 d’éval). Le Fenerbahçe n’était pas dedans (29% à 3 points) et n’a pas pu revenir après le gros 3 points de « Roddy » Beaubois à 2 minutes 30 de la fin.

Brandon Davies (18 points, 4 rebonds, 21 d’éval) sauve le Zalgiris Kaunas. Grâce à sa claquette à 6 secondes de la fin, il arrache une prolongation salutaire pour les lituaniens qui vont repartir de l’Olympic Sports Center avec la victoire (83-87). Cinq joueurs de l’équipes franchissent le cap des 10 points inscrits (Davies, Wolters, Walkup, White et Ulanovas). Le Panathinaïkos a été dominé aux rebonds (32-46) et a laissé des points faciles en route (16/28 aux lancers).

Pour terminé, le bon dernier quart-temps (26-14) du CSKA lui permet de s’en sortir face à Gran Canaria. Menés à la mi-temps (55-52) et devant de 3 points avec 5 minutes à jouer, les russes s’en remettent à Alec Peters (15 points, 5 rebonds, 1 passe, 2 interceptions) et Othello Hunter (16 points, 6 rebonds, 1 interception) pour faire une série. Nando De Colo (22 points, 2 rebonds, 6 passes, 4 interceptions, 27 d’évaluation) et Cory Higgins (17 points, 4 passes, 2 interceptions, 1 contre) vont terminer le travail à 3 points et conserver une dizaine de points d’avance. Le CSKA est toujours invaincu tout comme le Real qui s’est facilement défait du Buducnost Podgorica (+34). Seul Felipe Reyes a joué moins de 10 minutes (5) mais l’ensemble du collectif madrilène s’en est donné à cœur joie (126 d’évaluation à 33). Walter Tavares valide son premier double-double de la saison (10 points, 14 rebonds, 3 contres, 24 d’éval).

Anadolu Efes Istanbul 89 – 83 Fenerbahçe Istanbul

MVP du match : Adrien Moerman – 15 points, 10 rebonds, 2 passes, 1 interception et 21 d’évaluation

FC Bayern Munich 77 – 71 Kirolbet Baskonia Vitoria Gasteiz

MVP du match : Derrick Williams – 22 points, 3 rebonds, 1 passe, 1 interception et 23 d’évaluation

Olimpia Milan 81 – 80 Khimki Moscou

MVP du match : Mike James – 25 points, 2 rebonds, 8 passes, 1 interception et 24 d’évaluation

Real Madrid 89 – 55 Buducnost Voli Podgorica

MVP du match : Walter Tavares – 10 points, 14 rebonds, 3 contres et 24 d’évaluation

Olympiacos Le Pirée 88 – 80 Maccabi Fox Tel-Aviv

MVP du match : Nigel Williams-Goss – 14 points, 3 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 18 d’évaluation

Darussafaka Tekfen Istanbul 71 – 79 FC Barcelone Lassa

MVP du match : Ante Tomic – 17 points, 4 rebonds, 2 passes, 1 interception et 22 d’évaluation

Panathinaïkos Opap Athènes 83 – 87 Zalgiris Kaunas

MVP du match : Aaron White – 13 points, 8 rebonds, 1 contre et 22 d’évaluation

Herbalife Gran Canaria 91 – 106 CSKA Moscou

MVP du match : Nando De Colo – 22 points, 2 rebonds, 6 passes, 4 interceptions et 27 d’évaluation

Il n’y a plus que deux équipes invaincues : le Real et le CSKA, deux favoris au titre. Cette semaine, les anciens joueurs NBA sont sortis du lot et nous ont offert un spectacle à leur image. Nos français ont été décisifs avec un Nando De Colo une nouvelle fois impérial.

A lire également : Amine Noua indisponible un mois !

Coupes d'Europe Masculines Euroleague Europe France / Europe

Toute l'actu NBA