Tony Parker, l’emblématique joueur de l’équipe de France, champion d’Europe en 2013 et joueur des San Antonio Spurs en NBA, vient d’annoncer une grande nouvelle pour le championnat de Pro A et tout particulièrement pour l’ASVEL, puisqu’il va racheter le club et en devenir le président.

Tony Parker va devenir l’actionnaire majoritaire de l’ASVEL Basket !
(Crédit photo: Le Figaro)

Pour rappel, en 2009, TP décide de s’investir dans le basket français, et il le fait du côté de Lyon-Villeurbanne, en devenant actionnaire minoritaire (10 % environ, derrière Gilles Moretton). Durant, ces premières années dans ce nouveau rôle de vice-président chargé des opérations basket, il ne cesse de clamer des ambitions fortes pour son club, mais les renforts apportés à l’équipe ne répondent pas aux attentes fixés : l’ASVEL reste une équipe moyenne de notre championnat. L’arrivée de Pierre Vincent sur le banc de la green team laisse présager de belles choses pour la suite, mais malgré cet apport, elle ne décolle et se qualifie pour les Play-off, mais n’est pas un candidat sérieux pour le titre chaque saison.

Devant cet échec sur le plan sportif, Tony Parker a donc décidé de prendre les choses en mains. Ce rachat de l’ASVEL, va lui permettre d’avoir les pleins pouvoirs, mais aussi d’être présent à tous les étages pour les décisions de son club de cœur. Dès fin mai, il deviendra le nouveau président et pourra ainsi commencer ce grand projet, dont il rêve pour son équipe : avoir un effectif de haut niveau, capable de jouer le titre chaque saison en championnat de France. Mais aussi, d’être présent sur la scène européenne chaque année en Euroligue. D’ailleurs, Lyon-Villeurbanne est actuellement le seul club français susceptible d’obtenir une licence afin d’obtenir le statut de franchise pour jouer la prestigieuse compétition.

Pour atteindre ces objectifs, TP pourra s’appuyer ce sur ce qui est mis en place au Spurs, sur le plan économique et le développement de la marque des texans. Le modèle américain devrait donc débarqué en France, pour développer la marque ASVEL dans le monde entier. Pour faire cela, le meneur de l’équipe de France envisage de mettre en place un partenariat avec le leader de la conférence Ouest : San Antonio. Des matchs amicaux devraient voir rapidement le jour entre les deux équipes.

Reste maintenant plus qu’a constituer une équipe de dirigeants, un effectif digne de ce nom, pour aller chercher ce joli rêve que souhaite atteindre le meilleur joueur français de basket-ball. Dans cet organigramme, le président actuel Gilles Moretton n’en fera pas partie.

Un tel investissement de là part de Tony Parker, montre à quel point il aime son pays, son sport et qu’il souhaite développer notre championnat, par le biais de son équipe. Il faut donc saluer cet engagement et espérer que ce rêve de grandeur atteigne les sommets …