Publicité

Euroleague – Acte 1, Scène 11 : « Ministère de l’intérieur » !

Efficacité pour Lauvergne en sortie de banc

Kim Tillie, Joffrey Lauvergne, Vincent Poirier, les intérieurs français vont bien et leurs équipes en profitent pleinement.

Point faible de notre équipe de France il y a maintenant quelques années, l’hexagone possède désormais du matériel de très haute qualité pour la protection de sa raquette. Commençons par Gran Canaria, qui vient d’enregistrer une deuxième victoire consécutive sur la route. Cette fois, c’est l’Olimpia Milan qui s’incline face à la belle force collective (111 d’évaluation, 23 passes) des coéquipiers d’un Kim Tillie en forme (14 d’évaluation sa meilleure performance de la saison) avec 12 points et 6 rebonds en 18 minutes. Au profit d’un bon deuxième quart-temps remporté 28-18, les hommes de la petite île espagnole font la différence pour filer vers un quatrième succès cette saison.

[…] A lire également : Anthony Gill absent 3 semaines pour le Khimki Moscou

Direction la Turquie où les intérieurs du Fenerbahçe ont fait du mal au Panathinaïkos. En plus du monstre Jan Vesely (15 points, 7 rebonds, 7 passes, 1 contre, 23 d’évaluation), l’équipe de Xavi Pascual a subi l’efficacité de Joffrey Lauvergne en sortie de banc : 16 points, 3 rebonds, 3 passes, 1 contre et 16 d’évaluation en 27 minutes sur le parquet. Une addition à 31 points, 10 rebonds, 10 passes et 2 contres à laquelle il faut ajouter la belle sortie du serbe Nikola Kalinic (18 points, 4 rebonds, 4 passes, 1 interception et 22 d’évaluation). Le Fenerbahçe est toujours seul en tête du classement.

Un autre duo d’intérieur s’est distingué cette semaine. Celui du Baskonia Vitoria avec Vincent Poirier et Tornike Shengelia. La bataille a été longue pour disposer du CSKA Moscou et tout s’est joué dans le money time pour une victoire finale des basques 76 à 73. Si Cory Higgins a été bon (17 points, 4 rebonds, 3 passes, 1 interception, 25 d’évaluation), Nando De Colo est lui passé à côté de son match avec seulement 2 d’évaluation en 20 minutes (2 points à 1/6 à 2 points, 2 rebonds, 5 passes, 1 interception). Pour Vitoria, l’intérieur des bleus s’est fendu d’un match à 18 points, 8 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 25 d’éval tandis que le poste 4 géorgien termine à 15 points, 8 rebonds, 3 passes, 1 interception et 23 d’éval.

Dans un duel de haut de tableau, l’Anadolu Efes ressort de sa défaite contre le Real Madrid (82-84) avec un goût amer dans la bouche. Lors du troisième quart-temps, Bryant Dunston a reçu une faute technique. A ce moment-là du match, le Real Madrid avait la possession avec seulement 4.3 secondes à jouer sur l’horloge des 24. Après les lancers, les turcs ne comprenaient pas pourquoi le chrono avait été remis à 14 secondes. Après le match, Ergin Ataman voulait que l’Euroleague fasse rejouer le match entre les deux équipes :

« Nous avons montré que nous pouvions remporter l’Euroleague. Une fois encore nous l’avons prouvé. Je veux plus de respect. Nous parlerons avec la direction mais je pense que les arbitres ont commis des erreurs très critiques et importantes. Après la technique de Dunston, le chrono devait repartir avec le temps restant (4.3 secondes) mais ils ont commencé avec 14 secondes ».

Après vérification de la part de l’Euroleague, le règlement confirme… la version des arbitres et l’Anadolu Efes Istanbul doit s’avouer vaincu… Incapable de stopper le poste 5 mexicain du Real, Gustavo Ayon. L’ancien NBAer réalise un gros double-double avec 20 points, 11 rebonds et 34 d’évaluation !

Le Buducnost Podgorica vient d’épingler un autre grand d’Europe sur son tableau de chasse. Vitoria, le CSKA Moscou et maintenant, le FC Barcelone. Meilleur que son adversaire espagnol au retour des vestiaires (36-31), le club monténégrin s’offre là une troisième victoire en cinq matchs. Lors de ces trois succès, Earl Clark a joué le rôle de métronome (22, 22 et 19 d’évaluation). Il termine cette rencontre avec 12 points, 5 rebonds, 1 passe et 3 contres. Une petite soirée pour les français concernés : Thomas Heurtel arrive à 10 d’évaluation (9 points, 2 rebonds, 4 passes) tandis que Kevin Seraphin est beaucoup plus en difficulté (3 points, 2 rebonds, 1 d’éval) et Edwin Jackson dévisse au tir (1/5 à 2 points et 0/3 de loin pour 6 points, 3 rebonds, 5 passes, 1 interception et 7 d’éval).

Enfin, le Zalgiris Kaunas l’emporte contre l’Olympiacos. Une opposition de style avec le collectif lituanien (99 d’évaluation et 6 joueurs à plus de 10 d’éval) emmené par Nate Wolters (14 points, 7 rebonds, 6 passes, 1 interception) et Aaron White (13 points, 4 rebonds, 1 passe, 2 interceptions) contre une équipe grecque en panne d’inspiration et en difficulté contre la terrible défense des hommes de Saurnas Jasikevicius. L’équipe de David Blatt se repose sur les légendes Spanoulis (16 d’éval) et Printezis (17) mais ça ne suffit pas, tout comme l’apport de Zach LeDay (15 points, 4 rebonds, 1 passe, 2 contres, 16 d’éval).

Buducnost Voli Podgorica 67 – 64 FC Barcelone Lassa

MVP du match : Earl Clark – 12 points, 5 rebonds, 1 passe, 3 contres et 19 d’évaluation

Darussafaka Tekfen Istanbul 71 – 73 Maccabi Fox Tel-Aviv

MVP du match : Johnny O’Bryant – 12 points, 14 rebonds, 2 passes, 1 contre et 20 d’évaluation

Zalgiris Kaunas 83 – 75 Olympiacos Le Pirée

MVP du match : Aaron White – 13 points, 4 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 19 d’évaluation

FC Bayern Munich 72 – 65 Khimki Moscou

MVP du match : Nihad Dedovic – 14 points, 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 18 d’évaluation

Olimpia Milan 86 – 94 Herbalife Gran Canaria

MVP du match : Marcus Eriksson – 17 points, 3 rebonds et 16 d’évaluation

Anadolu Efes Istanbul 82 – 84 Real Madrid

MVP du match : Gustavo Ayon – 20 points, 11 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 2 contres et 34 d’évaluation

Kirolbet Baskonia Vitoria Gasteiz 76 – 73 CSKA Moscou

MVP du match : Vincent Poirier – 18 points, 8 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 25 d’évaluation

Panathinaïkos Opap Athènes 69 – 81 Fenerbahçe Istanbul

MVP du match : Jan Vesely – 15 points, 7 rebonds, 7 passes, 1 contre et 23 d’évaluation

A l’inverse d’une NBA qui s’éloigne de plus en plus du cercle pour marquer des points, l’Euroleague sait trouver ses grands dans la peinture. Lors de cette onzième journée, les interieurs français ont fait parler d’eux. Un bon point après la qualification de la sélection nationale pour la prochaine Coupe du Monde en Chine.

Mais aussi : Le MVP du mois de novembre en Euroleague !

En direct : toute l'actu NBA