Joakim Noah était de retour à Chicago hier soir, et le Français a reçu un très bel accueil de la part de son ancien public. Il a dévoilé au passage une anecdote assez folle sur un Derrick Rose, alors rookie.


Avec ses neuf premières années passées à Chicago, Joakim Noah aura été un joueur marquant des Bulls. Sélectionné à deux reprises au All-Star Game (2013 et 2014), le Français, actuellement à Memphis, a aussi remporté le titre de Défenseur de l’Année en 2014. C’est pourquoi lors du match de cette nuit entre Chicago et Memphis, Noah, alors remplaçant, a eu droit à une standing ovation par son ancien public lors de son entrée sur le parquet.

À lire également : La standing ovation pour le retour d’Isaiah Thomas

Le pivot de retour dans la salle son ancienne franchise, s’est aussi permis de donner quelques interviews et notamment à Sam Smith de Bulls.com. Noah n’a pas manqué de ressortir l’un de ses vieux souvenirs à Chicago, alors que Derrick Rose n’était alors qu’un rookie :

Nous jouons à Phoenix avec Vinny (Del Negro) comme entraîneur. Kirk Hinrich était notre meilleur défenseur et Vinny nous annonce la couleur : « Kirk, tu défends Steve Nash ».

Et là Derrick (Rose), qui n’est alors que rookie, dit « Non, je défends Steve Nash. Je ne fuis pas un match. » Et Vinny lui répond « Mais Kirk est notre meilleur défenseur, toi tu défends Barbosa. » Mais Rose n’a pas fléchi : « Non, je défends Steve Nash ».

Voilà comment devenir le plus jeune MVP de l’histoire, en ne fuyant pas les affrontements. Derrick Rose était un joueur acharné et son retour cette saison en est la preuve, à l’époque il avait d’ailleurs réalisé un match défensif de haut niveau face à Nash, toujours d’après Noah :

Alors, on s’est dit : « Oh merde, le rookie parle comme ça ? » Puis dans le jeu, on voyait D-Rose à côté de Steve Nash. « Je le prends ! Je le prends ! »

Il racontait pleins de trucs, il nous faisait rire quand on était dans l’avion. C’était au-delà du simple basket.

Véritable compétiteur, cette nouvelle anecdote sur Derrick Rose explique aussi la volonté qu’il a montré pour revenir à son niveau actuel.

Mais aussi : James Harden se fait salement contré son stepback par Josh Okogie