NBA – Le meilleur 5 des joueurs nés en… 1995

0

A quoi ressemble le meilleur 5 uniquement avec des joueurs nés la même année ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre au travers de cette chronique. Aujourd’hui, place à 1995.

Chaque Draft, chaque franchise, chaque décennie ont plus ou moins eu le droit à leur 5 majeur ultime. De notre côté, on s’est lancé un petit défi : à quoi ressemble le meilleur 5 en fonction de l’année de naissance des joueurs ?

Petite précision : si certains joueurs ne correspondent pas à leur poste, c’est normal. Nous avons adapté au mieux pour vraiment inclure les 5 meilleurs athlètes de l’année en question.

Vous pouvez retrouver tous les autres numéros en cliquant ici.

Meneur : Zach LaVine

Date de naissance : 10 mars 1995

Moyennes en carrière : 16.1 points – 3.4 rebonds – 3.5 passes – 44.6 au tir – 37.3% à trois-points – 82.4% aux lancers francs (au 16 août 2019)

Le bondissant Zach LaVine retrouve, dans ce cinq, un poste qu’il avait occupé chez les Timberwolves sous Sam Mitchell lors de la saison 2015-2016. L’arrière des Bulls a explosé aux yeux du grand public après son incroyable Slam Dunk Contest en 2015 à New York. Depuis, il s’est révélé être un joueur disposant d’une palette offensive très intéressante. Car au-delà de ses tomars surpuissants, le joueur a montré de bonnes capacités en création, que ce soit pour lui ou pour ses coéquipiers. Il possède également l’arme indispensable dans la NBA d’aujourd’hui : le tir à trois points. Il est transféré, à Chicago, contre Jimmy Butler, en juin 2017. Ses bonnes performances avec les taureaux incitent son équipe à s’aligner sur l’offre des Kings de 80 millions de dollars sur 4 ans à l’été 2018.


Arrière : Andrew Wiggins

Date de naissance : 23 février 1995

Moyennes en carrière : 19.4 points – 4.3 rebonds – 2.2 passes – 44% au tir – 33.2% à trois-points – 73.5% aux lancers francs (au 16 août 2019)

Sélectionné en première position de la draft 2014, Andrew Wiggins peine à confirmer les énormes attentes placées en lui. Considéré comme un talent unique à la sortie du lycée, Wiggins montre pour l’instant qu’il possède un réel sens du scoring mais il n’arrive pas à véritablement impacter les résultats de son équipe et manque de régularité. Le Canadien a toutefois signé une extension de 146 millions de dollars sur cinq ans en octobre 2017.

Ailier : Jabari Parker

Date de naissance :  15 mars 1995

Moyennes en carrière : 15.1 points – 5.7 rebonds – 2.1 passes – 49.1% au tir – 33.7% à trois-points – 73.9% aux lancers francs (au 16 août 2019)

Lorsqu’ils l’ont sélectionnés avec le second choix de la draft 2014, les Bucks fondaient énormément d’espoirs en Jabari Parker. Deux ruptures des ligaments du genou gauche plus tard, le joueur est devenu un remplaçant chez les Washington Wizards. Une trajectoire peu enviable pour Parker mais qu’il doit en partie à lui-même et à sa défense pas du tout au niveau pour la grande Ligue. A 24 ans, Jabari Parker peut encore rebondir mais il devra, pour cela, montrer plus de sérieux et progresser sur ses points faibles. Sous peine de se voir définitivement considéré comme un énorme bust, au vu des attentes placées en lui.

Ailier Fort : Nikola Jokic

Sous les couleurs de Denver, Nikola Jokic s'impose comme meneur de jeu alors qu'il est pivot.

Date de naissance : 19 février 1995

Moyennes en carrière : 16.3 points – 9.6 rebonds – 5.1 assists – 52.3% au tir – 34.5 à trois-points – 82.8% aux lancers-francs (au 16 août 2019)

Drafté en milieu de second tour en 2014 par les Nuggets après deux saisons en Ligue Adriatique (où il est nommé meilleur joueur en 2015), Nikola Jokic débarque dans la ligue de façon plutôt anonyme pour la saison 2015-2016. Il progresse d’année en année, et à la suite du transfert de Jusuf Nurkic à Portland, il explose totalement et éclabousse la ligue de son talent. Meneur coincé dans un corps de pivot, le Serbe nous régale chaque soir de passes plus spectaculaires les unes que les autres. Devenu le véritable patron des Nuggets, dont le jeu tourne autour de son pivot aux mains en or, Jokic fait déjà partie des meilleurs joueurs de la ligue à son poste.


Pivot : Karl-Anthony Towns

Date de naissance : 15 novembre 1995

Moyennes en carrière : 22.3 points – 11.9 rebonds – 2.6 passes – 1.5 contre –53.7% au tir – 39.2% à trois points – 83.6% aux lancers-francs (au 16 août 2019)

Doté d’un talent offensif monstre, Karl-Anthony Towns s’est vite révélé être l’un des tous meilleurs pivots NBA. En plus de sa palette offensive incroyable (jeu au poste, iso face au panier ou tir à trois points), le joueur enfile les doubles-doubles comme des perles. En plus de cela, KAT a montré de vrais progrès en défense lors de la saison 2018-2019, alors que ce domaine était l’un de ses seuls points faibles jusque-là. Le potentiel est terrifiant et on a probablement pas fini d’entendre parler de Towns à l’avenir.

Découvrez le 5 de votre année de naissance :

1963 (Jordan)1965 (Pippen)1976 (Duncan)1977 (Pierce)1978 (Kobe)1979 (McGrady)1980 (Ming)1981 (Randolph) – 1982 (Parker) – 1984 (LeBron) – 1985 (Chris Paul)1988 (Curry) – 1989 (Harden)1990 (Lillard)1991 (Kawhi)1992 (Irving)1993 (Davis)1994 (Giannis)1995 (Towns)1996 (Russell)1997 (Fox)

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs

Chroniques (NBA) Les meilleurs 5 NBA
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.