A quoi ressemble le meilleur 5 uniquement avec des joueurs nés la même année ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre au travers de cette chronique. Aujourd’hui, place à 1993.

Chaque Draft, chaque franchise, chaque décennie ont plus ou moins eu le droit à leur 5 majeur ultime. De notre côté, on s’est lancé un petit défi : à quoi ressemble le meilleur 5 en fonction de l’année de naissance des joueurs ?

Petite précision : si certains joueurs ne correspondent pas à leur poste, c’est normal. Nous avons adapté au mieux pour vraiment inclure les 5 meilleurs athlètes de l’année en question.

Vous pouvez retrouver tous les autres numéros en cliquant ici.

Meneur : Dennis Schröder

Date de naissance : 13 septembre 1993

Moyennes en carrière : 13.4 points – 2.7 rebonds – 4.6 passes – 43.0% au tir – 32.5% à trois-points – 82.5% aux lancers francs (au 10 août 2019)

Après une saison professionnelle en Allemagne, Dennis Schröder est choisi à la Draft 2013 par les Hawks en 17ème position. L’Allemand prend du galon dans la Ligue. Il reste pendant 5 saisons à Atlanta et progresse constamment en termes de statistiques, passant notamment de 3.7 points lors de la saison 2013-2014 à 9.4 points en 2017-2018. Il connait 4 fois les Playoffs avec les Hawks entre 2014 et 2017 et notamment les Finales de conférence en 2015 face aux Cavaliers. La saison 2018-2019 marque un nouveau départ dans sa carrière puisqu’il atterrit du côté d’OKC lors d’un échange avec Carmelo Anthony. Le meneur a un rôle prédéfini : être le back-up de Russell Westbrook. Schröder réalise une bonne saison (15.5 points, 4.1 passes et 3.1 rebonds par match et 41.4% au tir) mais l’élimination prématurée en playoffs face aux Blazers va pousser Westbrook à quitter la franchise. Schröder devrait donc voir ses responsabilités augmenter en 2020, malgré l’arrivée de Chris Paul.


Arrière : Bradley Beal

Date de naissance : 28 juin 1993

Moyennes en carrière : 19.8 points – 3.9 rebonds – 3.7 passes – 45.2% au tir – 38.4% à trois-points – 79.8% aux lancers francs (au 10 août 2019)

Drafté en 2012 en 3ème position par les Wizards, Bradley Beal n’a connu que cette franchise pour l’instant dans sa carrière. Là encore, on est sur un modèle parfait d’ascension linéaire du niveau de jeu. Seulement, Beal a tout de suite été productif dans la ligue. Dès sa première saison, il tourne à 13.9 points de moyenne. Un super total pour un rookie, qu’il n’a cessé d’améliorer au fil des années. En 2018-2019, il est dans son prime et réalise sa meilleure saison en carrière avec 25.6 points de moyenne, plus 5 rebonds et 5.5 passes par match à 47.5% au tir. All-Star en 2018 et 2019, il a connu 4 séries de playoffs (2014, 2015, 2017 et 2018) mais n’a jamais fait mieux que demi-finales de Conférence.

Ailier : Kentavious Caldwell-Pope

Date de naissance :  18 février 1993

Moyennes en carrière : 11.9 points – 3.3 rebonds – 1.6 passes – 41.2% au tir – 34.5% à trois-points – 79.9% aux lancers francs (au 10 août 2019)

Peut-être le joueur qui a la moins grosse carrière jusqu’à maintenant dans ce cinq. Drafté en 8ème position par Detroit, KCP passe 4 ans chez les Pistons. Il réalise sa meilleure saison en carrière en 2015-2016 avec 14.5 points de moyenne. Un an après, il part rejoindre les Lakers avec un beau contrat à 18 millions pour une saison à la clé. Bon défenseur et scoreur fiable, il n’a connu qu’une seule fois les playoffs, en 2016.

Par contre, il a déjà connu un passage en prison avec une routine qui marquait la ligue : le soir sur le terrain, la nuit derrière les barreaux.

Ailier Fort : Anthony Davis

Anthony Davis meilleur joueur NBA

Date de naissance : 11 mars 1993

Moyennes en carrière : 23.7 points – 10.5 rebonds – 2.1 passes – 51.7% au tir – 31.4% à trois-points – 79.5% aux lancers-francs (au 10 août 2019)

Incontestablement le joueur le plus talentueux de ce cinq. Anthony Davis s’est fait un nom dans la Ligue au point de devenir une vraie superstar. Drafté en 1ère position en 2012 par les Hornets de la Nouvelle-Orléans, AD assume totalement ce statut et progresse d’une manière incroyable en NBA. Dès sa première saison, il tourne déjà à 13.5 points et 8.2 rebonds de moyenne. La suite ? Uniquement des saisons à plus de 20 points et 10 rebonds minimum. Il forme d’ailleurs un duo incroyable dans la raquette avec DeMarcus Cousins avant que celui-ci s’en aille à Golden State. Pourtant, Davis n’a connu que deux fois les playoffs en 2015 et 2018. Arrivé aux Lakers à l’été 2019, celui qui est déjà 6 fois All-Star devrait désormais pouvoir prétendre au titre.

Pivot : Andre Drummond

Andre Drummond est entré dans l'histoire NBA

Date de naissance : 10 août 1993

Moyennes en carrière : 14.1 points – 13.7 rebonds – 1.6 contre – 54.3% au tir – 44.8% aux lancers-francs (au 10 août 2019)

Andre Drummond est drafté en 2012 en 9ème position par les Pistons. Vrai aspirateur à rebonds, il fait clairement partie des meilleurs dans cet exercice depuis plusieurs années. Sa septième saison avec Detroit est tout simplement sa meilleure au scoring avec 17.3 points de moyenne par match. Tout comme Davis, il n’a connu que deux séries de playoffs en 2016 et 2019. Et les deux se sont terminées sur des sweeps (face aux Cavs en 2016 et aux Bucks en 2019). Il forme désormais une des meilleures raquettes de la ligue avec Blake Griffin à Détroit.

Découvrez le 5 de votre année de naissance :

1963 (Jordan)1976 (Duncan)1977 (Pierce)1978 (Kobe)1979 (McGrady)1980 (Ming)1981 (Randolph) – 1982 (Parker) – 1984 (LeBron) – 1985 (Chris Paul)1988 (Curry) – 1989 (Harden)1990 (Lillard)1991 (Kawhi)1992 (Irving)1993 (Davis)1994 (Giannis)1995 (Towns)1996 (Russell)1997 (Fox)

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs