A quoi ressemble le meilleur 5 uniquement avec des joueurs nés la même année ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre au travers de cette chronique. Aujourd’hui, place à 1985.

Chaque Draft, chaque franchise, chaque décennie ont plus ou moins eu le droit à leur 5 majeur ultime. De notre côté, on s’est lancé un petit défi : à quoi ressemble le meilleur 5 en fonction de l’année de naissance des joueurs ?

Petite précision : si certains joueurs ne correspondent pas à leur poste, c’est normal. Nous avons adapté au mieux pour vraiment inclure les 5 meilleurs athlètes de l’année en question.

Vous pouvez retrouver tous les autres numéros en cliquant ici.

Meneur : Chris Paul

Date de naissance : 6 mai 1985

Moyennes en carrière : 18.5 points – 4.5 rebonds – 9.7 passes – 46.5% au tir – 37% à trois-points – 86.8% aux lancers francs (au 14 août 2019)

Adoré ou détesté, Chris Paul est néanmoins l’archétype du meneur par excellence. Doté d’une qualité au-dessus de la moyenne (on ne dépasse pas 6 saisons la barre des 10 passes de moyenne par hasard), CP3 est un véritable métronome. Il ne se contente pas d’accumuler les passes décisives, il est le général en chef de ses équipes. Grâce à son QI basket exceptionnel, il organise le jeu de son équipe et est capable de s’adapter à tous types de situations, selon comment la défense répond. Seul petit hic, il a dû attendre ses 32 ans et les playoffs 2018 pour connaître ses premières finales avec James Harden et les Rockets.


Arrière : Monta Ellis

Date de naissance : 26 octobre 1985

Moyennes en carrière : 17.8 points – 3.5 rebonds – 4.6 passes – 45.1% au tir – 31.4% à trois-points – 77.2% aux lancers francs (au 14 août 2019)

Passé directement du lycée à la NBA, Monta Ellis est drafté en milieu de second tour par les Warriors, en 2005. Il fait rapidement regretter les équipes qui le boudaient. En effet, Ellis se révéle être un formidable scoreur, devenant rapidement le chouchou du public et membre essentiel des Warriors époque « We Believe ». Lors de la saison 2009-2010 il atteint même la barre des 25 points de moyenne. Le pistolero, qui n’a peur d’aucun tir, est cependant échangé à Milwaukee en mars 2012 contre Andrew Bogut. Le 2 juillet 2015, il signe pour 44 millions de dollars sur 4 aux Pacers. Contrat qu’il n’honore pas dans son intégralité, la franchise remerciant son joueur et étalant son contrat sur cinq ans.

Ailier : Luol Deng

Date de naissance :  16 avril 1985

Moyennes en carrière : 14.8 points – 6.1 rebonds – 2.3 passes – 45.6% au tir – 33.2% à trois-points – 76.9% aux lancers francs (au 14 août 2019)

S’il est surtout connu pour avoir été un boulet dans les finances des Lakers avec son contrat de 72 millions de dollars sur 4 ans en juillet 2016, Luol Deng a également fait le bonheur des équipes par lesquelles il est passé lors de la première partie de sa carrière (Bulls, Heat), se révélant être un joueur complet et un formidable soldat.

Ailier Fort : LaMarcus Aldridge

Date de naissance : 19 juillet 1985

Moyennes en carrière : 19.6 points – 8.4 rebonds – 2 passes – 49.1% au tir – 28.3 à trois-points – 81% aux lancers-francs (au 14 août 2019)

Assurément l’un des intérieurs les plus talentueux des années 2010. Sélectionné en seconde position de la Draft 2006 par les Bulls, LaMarcus Aldridge ne va jamais mettre les pieds à Chicago, étant immédiatement échangé à Portland. C’est dans l’Oregon que le joueur éblouit la ligue de son talent. LMA dispose d’une palette offensive très complète. Avec le temps, il perfectionne une arme létale : son célèbre fadeaway. Aussi efficace qu’esthétique, cette acquisition va lui permettre de mettre de nombreux intérieurs à l’amende pour dépasser les 20 points de moyenne à 7 reprises. Depuis 2015, il fait le bonheur des Spurs et de Gregg Popovich.

Pivot (1) : Marc Gasol

Date de naissance : 29 janvier 1985

Moyennes en carrière : 15 points – 7.7 rebonds – 3.4 passes – 1.5 contre – 48.3% au tir – 35% à trois points – 77.7% aux lancers-francs

Arrivé à Memphis à l’issu d’un trade avec son frère Pau Gasol, envoyé, lui, aux Lakers, Marc Gasol s’impose avec les années comme l’un des meilleurs joueurs à son poste NBA. Capable de tout faire sur un terrain et véritable pierre angulaire dans le jeu de Memphis, il est également un défenseur d’élite, récompensé en 2013 avec le trophée de défenseur de l’année. Il est transféré par sa franchise de toujours à Toronto en février 2019, où il remporte sa première bague NBA.

Pivot (2) : Dwight Howard

Date de naissance : 8 décembre 1985 (Howard)

Moyennes en carrière : 17.4 points – 12.6 rebonds – 1.5 passe – 2 contres – 58.3% au tir – 56.7% aux lancers-francs (au 14 août 2019)

Comme vous l’aurez sans doutes remarqué, nous avons fait une petite exception pour ce cinq de l’année 1985. Devant l’impossibilité de départager Marc Gasol et Dwight Howard, nous avons décidé d’inclure les deux joueurs pour le poste de pivot. Car, si pour les gens qui suivent la NBA que depuis deux ou trois ans, D12 est un paria que toutes les équipes se refilent comme la peste, son début de carrière laissait présager un bien meilleur avenir pour le pivot. Triple DPOY, finaliste NBA avec Orlando et doté d’un physique au-dessus de la moyenne, il avait tout pour réussir. Son comportement de diva et ses différentes brouilles avec ses coéquipiers, Kobe Bryant notamment, auront eu raison de sa carrière.

Découvrez le 5 de votre année de naissance :

1976 (Duncan)1977 (Pierce)1978 (Kobe)1979 (McGrady)1980 (Ming)1981 (Randolph) – 1982 (Parker) – 1984 (LeBron) – 1985 (Chris Paul)1988 (Curry) – 1989 (Harden)1990 (Lillard)1991 (Kawhi)1992 (Irving)1993 (Davis)1994 (Giannis)1995 (Towns)1996 (Russell)1997 (Fox)

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs