NBA – Le meilleur 5 des joueurs nés en… 1997

0

A quoi ressemble le meilleur 5 uniquement avec des joueurs nés la même année ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre au travers de cette chronique. Aujourd’hui, place à 1997.

Chaque Draft, chaque franchise, chaque décennie ont plus ou moins eu le droit à leur 5 majeur ultime. De notre côté, on s’est lancé un petit défi : à quoi ressemble le meilleur 5 en fonction de l’année de naissance des joueurs ?

Petite précision : si certains joueurs ne correspondent pas à leur poste, c’est normal. Nous avons adapté au mieux pour vraiment inclure les 5 meilleurs athlètes de l’année en question.

Vous pouvez retrouver tous les autres numéros en cliquant ici.

Meneur : De’Aaron Fox

Date de naissance : 20 décembre 1997

Moyennes en carrière : 14.6 points – 3.3 rebonds – 5.9 passes – 43.9% au tir – 34.5% à trois-points – 72.5% aux lancers francs (au 19 août 2019)

Véritable concentré de rage et de détermination, De’Aaron Fox est un joueur tout aussi talentueux qu’attachant. Après une timide année rookie, le meneur supersonique réalise une saison 2018-2019 impressionnante, emmenant son équipe, les Kings, à la 9ème place de la conférence. Pas trop mal pour un sophomore ! Généreux dans le travail, en plus de son talent certain, il a une mentalité qui devrait, dans le futur, lui permettre de faire partie des meilleurs joueurs à son poste.

Arrière : Jamal Murray

Date de naissance : 23 février 1997

Moyennes en carrière : 14.8 points – 3.5 rebonds – 3.4 passes – 43.4% au tir – 36.2% à trois-points – 87.9% aux lancers francs (au 19 août 2019)

Depuis ses débuts dans la ligue en 2016, Jamal Murray ne cesse de progresser. Sa réputation de shooteur et de scoreur en général ne sont plus à faire, et ce même déjà lors de son année à Kentucky. Positionné à la mène en NBA qu’il partage avec Gary Harris, Murray a fait d’énormes progrès sur son jeu de passe. Son entente avec le formidable passeur qu’est Nikola Jokic, lui permet de toujours faire valoir ses qualités de scoreur naturel, la Canadien avoisinant même les 21 points de moyenne lors de sa campagne de playoffs en 2019.

Ailier : Brandon Ingram

Date de naissance : 2 septembre 1997

Moyennes en carrière : 13.9 points – 4.7 rebonds – 2.9 passes – 45.8% au tir – 32.9% à trois-points – 66.2% aux lancers francs (au 19 août 2019)

Lorsqu’ils l’ont drafté en deuxième position de la cuvée 2016, les Lakers fondaient beaucoup d’espoir sur le dossier Brandon Ingram. Le résultat est pour l’instant mitigé, ses performances se révélant irrégulières. Cependant, le potentiel du longiligne ailier (2m06 pour 86 kilos avec des bras tombant jusqu’aux genoux) est bien réel. Si l’on louait surtout ses talents de scoreur à sa sortie de Duke, Ingram se montre très complet, capable de créer pour les autres, de participer au rebond et surtout de bien défendre grâce à ses longues tentacules. Transféré aux Pelicans en juillet 2019, il évoluera dans un environnement plus propice à son éclosion, en Louisiane.

Ailier Fort : Thomas Bryant

Date de naissance : 31 juillet 1997

Moyennes en carrière : 9 points – 5.4 rebonds – 1.1 passe – 60.2% au tir – 33% à trois points – 72.2% aux lancers-francs (au 19 août 2019)

L’archétype du joueur passé sous les radars. Sélectionné avec le 42ème choix en 2017 par Utah avant d’être envoyé aux Lakers, Thomas Bryant connait une première saison dans la ligue relativement anonyme en Californie. Coupé par les Lakers en juin 2018, il explose totalement la saison suivante à Washington, avec comme point d’orgue ses 31 points (à 14/14 au tir) contre les Suns le 22 décembre 2018. A l’été 2019, il signe un contrat de 25 millions de dollars sur 3 ans dans la capitale.


Pivot : Bam Adebayo

Date de naissance : 18 juillet 1997

Moyennes en carrière : 8 points – 6.5 rebonds – 1.9 passe – 55% au tir – 72.8% aux lancers-francs (au 19 août 2019)

Bam Bam, comme il est surnommé, est un véritable phénomène athlétique. Le pivot de seulement 2m08 est monté sur ressorts. Ses qualités font de lui un formidable finisseur et un gros gobeur de rebond. Intelligent en défense, il dispose de toute les qualités pour devenir l’un des meilleurs pivots de la Ligue. S’il devait, lors de ses deux premières années, partager le temps de jeu avec Hassan Whiteside au poste de pivot, Bam va enfin avoir la raquette pour lui tout seul en 2020. Le show Adebayo peut commencer !

6th man : Lonzo Ball

Date de naissance : 27 octobre 1997

Moyennes en carrière : 10 points – 6.2 rebonds – 6.4 passe – 38% au tir – 31.5% à trois points – 72.8% aux lancers-francs (au 19 août 2019)

Lonzo Ball est un joueur unique. S’il est parfois décrié pour ses faiblesses au tir, avec sa mécanique de shoot si particulière, Ball est d’une espèce de meneur en voie de disparition dans la ligue. Doté d’un QI basket et d’une qualité de passe au-dessus de la moyenne, il voit tout avant tout le monde et se révèle être le véritable chef d’orchestre de son équipe. Malgré son jeune âge, il fait déjà partie des meilleurs défenseurs à son poste, défendant autant avec sa tête qu’avec son physique (1m98 pour 86 kilos). Transféré à New Orleans à l’été 2019, l’ancien prodige de Chino Hills, en Californie, va enfin pouvoir s’épanouir loin de la pression de Los Angeles. Son association avec Zion Williamson dans le jeu rapide prôné par Alvin Gentry devrait faire des étincelles, et alimenter les Top 10 !

Découvrez le 5 de votre année de naissance :

1963 (Jordan)1965 (Pippen)1976 (Duncan)1977 (Pierce)1978 (Kobe)1979 (McGrady)1980 (Ming)1981 (Randolph) – 1982 (Parker) – 1984 (LeBron) – 1985 (Chris Paul)1988 (Curry) – 1989 (Harden)1990 (Lillard)1991 (Kawhi)1992 (Irving)1993 (Davis)1994 (Giannis)1995 (Towns)1996 (Russell)1997 (Fox)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.