A quoi ressemble le meilleur 5 uniquement avec des joueurs nés la même année ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre au travers de cette chronique. Aujourd’hui, place à 1991.

Chaque Draft, chaque franchise, chaque décennie ont plus ou moins eu le droit à leur 5 majeur ultime. De notre côté, on s’est lancé un petit défi : à quoi ressemble le meilleur 5 en fonction de l’année de naissance des joueurs ?

Petite précision : si certains joueurs ne correspondent pas à leur poste, c’est normal. Nous avons adapté au mieux pour vraiment inclure les 5 meilleurs athlètes de l’année en question.

Vous pouvez retrouver tous les autres numéros en cliquant ici.

Meneur : Brandon Knight

Date de naissance : 2 décembre 1991

Moyennes en carrière : 14.5 points –3.2 rebonds – 4 passes – 41.3% au tir – 35.4% à trois-points – 81.2% aux lancers francs (au 11 août 2019)

Après une saison freshman prometteuse à Kentucky où il montre déjà son réel sens du scoring, Brandon Knight est sélectionné en 8ème position par les Pistons lors de la draft 2011. Ses deux premières saisons confirment ce que l’on pensait de lui, avec une réelle facilité à scorer (13 points de moyenne) malgré un jeu de passe un peu faible pour un meneur. En juillet 2013, il est transféré aux Bucks contre un autre meneur scoreur, Brandon Jennings, ainsi que Khris Middleton (tiens, tiens). Il va alors frôler les 18 points par match lors de sa première saison dans le Wisconsin. Cependant, non pleinement convaincu par sa capacité à influer sur une rencontre, les Bucks le transfèrent aux Suns en février 2015, chez qui il va signer une juteuse prolongation de 70 millions de dollars sur 5 ans, 4 mois après son arrivée. Si la saison qui suit donne de bons espoirs aux fans avec près de 20 points de moyenne par match, le joueur va voir sa carrière freinée par des blessures. Il est ensuite transféré par les Suns aux Rockets, dans un deal de contrats pourris comprenant Ryan Anderson. Il ne fera pas long feu dans le Texas puisqu’il est tradé à Cleveland en février 2019. Joueur talentueux offensivement, Brandon Knight a souvent semblé être un arrière coincé dans le corps d’un meneur. Et malgré ce réel talent, le joueur est surtout connu et moqué pour être régulièrement sur les posters, DeAndre Jordan est là pour en attester.


Arrière : C.J. McCollum

Date de naissance : 19 septembre 1991

Moyennes en carrière : 17.8 points – 3.1 rebonds – 2.9 passes – 45.5% au tir – 40.1% à trois-points – 83.9% aux lancers francs (au 11 août 2019)

L’explosion de C.J. McCollum en NBA n’aura pas été aussi rapide que son talent pouvait laisser le présager. Après avoir effectué un cursus à Lehigh , toute petite fac de Pennsylvanie pas franchement réputée pour sa section basketball, C.J. McCollum est drafté en 10ème position par les Blazers en 2013. Cela tombe bien, il connaît déjà Damian Lillard, jeune joueur drafté l’année d’avant par la franchise de l’Oregon avec qui il était en contact sur Twitter. C.J. McCollum, pourtant annoncé parmi les favoris pour le ROY dans les rookies de sa cuvée, se fracture le pied avant même le début de la saison. Il effectuera donc ses premiers pas dans la grande ligue seulement en janvier 2014. Après deux premières années compliquées où il affiche un rôle restreint dans l’équipe, il explose lors de la saison 2015-2016. La NBA découvre alors un peu mieux cet arrière élégant et au sens du scoring inné. Très à l’aise balle en main mais également en catch and shoot, McCollum se révèle être le partenaire idéal pour la star de l’équipe, Lillard. Après une nouvelle bonne saison régulière en 2019, McCollum élève encore un peu plus élevé son niveau de jeu en playoffs. Il est logiquement récompensé par une extension de contrat de 100 millions sur 3 ans à l’été.

Ailier : Khris Middleton

Date de naissance :  12 août 1991

Moyennes en carrière : 15.7 points – 4.4 rebonds – 3.2 passes – 45.1% au tir – 38.8% à trois-points – 87% aux lancers francs (au 11 août 2019)

On l’évoquait un peu plus tôt. Khris Middleton a été drafté, à l’origine, par les Pistons en 2012, en seulement 39ème position. Un véritable steal mais que Detroit ne réalise pas. En effet, le joueur ne satisfait pas totalement lors de sa première saison, faisant notamment un petit passage par la G-League avec les Mad Ants de Fort Wayne. Il finit l’exercice avec seulement 27 matchs disputés. Transféré avec Brandon Knight contre Brandon Jennings aux Bucks, l’ailier va pleinement s’épanouir à Milwaukee. Middleton se révèle être un joueur très complet, capable de créer, de shooter et de défendre dur. Ses bonnes performances vont faire de lui l’un des joueurs majeurs de l’équipe jusqu’à l’éclosion de Giannis Antetokounmpo, dont il va devenir le lieutenant parfait. Pas spécialement attiré par la lumière, Khris Middleton apprécie son rôle, ce qui ne l’empêche pas de prendre ses responsabilités lorsque Giannis est dans le dur. Ce dernier a d’ailleurs mis la pression à sa franchise pour qu’elle conserve Middleton, agent libre à l’été 2019. Alors qu’il est désiré sur le marché, les Bucks sont obligés de donner le pactole au joueur en lui offrant un contrat maximum de 178 millions de dollars sur cinq ans. Si cela peut sembler beaucoup pour un bras droit, la franchise n’avait pas vraiment le choix si elle souhaitait conserver son franchise player Giannis Antetokounmpo, agent libre en 2021.

Ailier Fort : Kawhi Leonard

Date de naissance : 29 juin 1991

Moyennes en carrière : 17.7 points – 6.3 rebonds – 2.4 passes – 49.5% au tir – 38.3% à trois-points – 84.8% aux lancers-francs (au 11 août 2019)

Après des playoffs sensationnels et un titre en 2019, Kawhi Leonard a fait sa place parmi les meilleurs joueurs de la ligue. Au moment de sa draft en 2011, personne n’aurait pu imaginer que le joueur, choisi en seulement 15ème position, allait atteindre ce niveau. Kawhi a connu une progression constante. Au début, il évolue surtout dans un rôle de stoppeur défensif. Domaine dans lequel il excelle par ailleurs, lui qui a remporté le trophée de défenseur de l’année à deux reprises, en 2015 et en 2016. C’est d’ailleurs en partie grâce à sa défense étouffante sur LeBron James qu’il est élu MVP des Finales en 2014 avec les Spurs. Par la suite, il se révèle être un véritable franchise player, progressant énormément en attaque. Silencieux, travailleur et extrêmement talentueux, Kawhi Leonard est considéré par Gregg Popovich et toute la Spurs nation comme le digne successeur de la légende Tim Duncan. Cependant, suite à une sombre affaire de blessure mal gérée par les Spurs et à un refus de jouer de Kawhi, l’histoire se termine dans le chaos, obligeant la franchise à transférer son joueur à Toronto contre DeMar DeRozan. Et Kawhi, au terme d’une très bonne saison où la franchise prend bien soin de reposer son joueur, atteint un niveau stratosphérique en playoffs, offrant leur premier titre aux Raptors accompagné d’un seconde distinction de MVP des Finales. Cela ne l’empêche cependant pas de quitter Toronto au bout de seulement un an, regagnant sa Californie natale, après avoir signé aux Clippers avec Paul George. Joueur qui ne laisse transparaître aucune émotion, Kawhi Leonard est un homme difficile à cerner. Il n’en reste pas moins l’un des meilleurs joueurs de sa génération.

Pivot : Derrick Favors

Date de naissance : 15 juillet 1991

Moyennes en carrière : 11.6 points – 7.2 rebonds – 1.3 contre – 52.5% au tir – 66.4% aux lancers-francs (au 11 août 2019)

Choisi en troisième position de la Draft 2010 par les Nets, Derrick Favors n’aura pas eu la carrière attendue. Cependant, il est loin d’être un bust. Si ses premiers pas dans la grande ligue sont timides, dans la mesure où il ne dépasse pas les 10 points de moyenne lors de ses trois premières années en NBA, Derrick Favors se révèle être un solide joueur. Transféré après seulement quelques mois dans le New Jersey en direction de l’Utah, Favors devient, au fil des années, un joueur essentiel du Jazz. Plutôt doué offensivement, il est le complément idéal de Rudy Gobert. Puissant (2m08 pour 120 kilos), il apporte de la dureté et est difficile à contenir au poste. Cependant, après 8 saisons et demi dans l’Utah, Derrick Favors n’est pas retenu par la franchise et prend la direction de la Nouvelle-Orléans.

Découvrez le 5 de votre année de naissance :

1963 (Jordan)1976 (Duncan)1977 (Pierce)1978 (Kobe)1979 (McGrady)1980 (Ming)1981 (Randolph) – 1982 (Parker) – 1984 (LeBron) – 1985 (Chris Paul)1988 (Curry) – 1989 (Harden)1990 (Lillard)1991 (Kawhi)1992 (Irving)1993 (Davis)1994 (Giannis)1995 (Towns)1996 (Russell)1997 (Fox)

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs