NBA – Légère inquiétude pour Frank Ntilikina ?

0

Intéressant bien que maladroit sur ses deux premiers matchs de pré-saison, Frank Ntilikina pourrait être préservé pour la suite. Le meneur serait gêné par une ancienne blessure.

Après avoir fait le plein de confiance avec la France, Frank Ntilikina affirme avoir changé sa mentalité pour attaquer sereinement sa troisième saison avec les Knicks. Cela s’est vu lors des deux premiers matchs de pré-saison, où le meneur a semblé notamment plus agressif.

Mais les vieux démons peuvent parfois resurgir de nulle part et le French Prince aurait eu une petite alerte au niveau de l’aine hier.

Rien de gravissime, du moins pour le moment. Car rappelons que Ntilikina a manqué 31 des 33 derniers matchs des Knicks la saison passée à cause justement d’une blessure à l’aine.

David Fizdale a fait le point sur cette blessure. Il explique logiquement que la franchise new-yorkaise va prendre les précautions nécessaires avec son joueur.

Lire aussi | Pourquoi LeBron a réalisé la pire erreur de comm’ de sa carrière

Je ne sais pas exactement ce que c’est. Je sais juste que c’est l’aine. Nous allons le réévaluer mardi et nous verrons où il en est.

Frank est donc privé d’entraînement pour l’instant, et peut-être de match. Les Knicks joueront vendredi soir contre les Pelicans, mais impossible de savoir si le Frenchie sera de la partie.

Il vaudrait mieux d’un point de vue personnel. Les absents ont toujours tort et cette phrase est probablement vraie aujourd’hui aux Knicks. Fizdale profite de la pré-saison pour juger ses meneurs, dont Elfrid Payton et Dennis Smith Jr. Ce dernier devrait justement être de retour alors qu’il a passé le début de sa pré-saison à l’infirmerie.

Le point positif, c’est que Ntilikina affiche un bien meilleur visage que Payton pour l’instant. A confirmer durant les matchs à venir, du moins s’il est sur le parquet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.