Publicité

NBA – Le Big Three de fou furieux que les Lakers ont failli créer avec LeBron

NBA Le Big Three de folie des Lakers ?
(DR)

Au cours de leur histoire, les Lakers n’ont jamais eu peur de bâtir des équipes impressionnantes. Les années 2010 auraient toutefois pu être historiques. En effet, les Angelinos ont presque réussi à monter un trio incroyable avec LeBron James !

Publicité

Arrivé en 2018 aux Lakers, LeBron James n’a pas perdu de temps pour faire une forte impression. En remportant le titre l’an dernier, l’ailier a rapidement tenu sa promesse d’aller chercher une bague à LA. Et pourtant, il se trouve que tout cela aurait peu avoir lieu bien plus tôt…

Suite à la défaite du Heat lors des Finales 2014, le Chosen One avait pris son temps avant de choisir sa prochaine destination. S’il a finalement décidé de revenir à Cleveland, SilverScreen & Roll explique que les Californiens étaient aussi sur les rangs à l’époque. En fait, ils étaient même près à former une superteam hallucinante !

Publicité

Même à l’époque, signer avec Kobe Bryant une prolongation de deux ans pour un montant de 48 millions de dollars avant qu’il ne puisse montrer comment il pourrait se remettre d’une déchirure du ligament croisé antérieur ne semblait pas avoir beaucoup de sens du point de vue de la production purement sur le terrain.



Selon Jack Fischer de Bleacher Report dans son nouveau livre, « Built To Lose : How the NBA’s Tanking Era Changed the League Forever », les Lakers auraient pu garder Bryant à la moitié du prix et rester dans la course pour LeBron James et Carmelo Anthony, qui avaient tous deux un réel intérêt à signer à L.A. à l’époque.

Publicité




Ce qui est intéressant, même au-delà de cette hypothèse, c’est que ce contrat n’a pas seulement empêché les Lakers de recruter ces deux autres superstars au cours de l’été 2014, mais qu’il a aussi pu aider James à signer toutes ces années plus tard.

Le scénario est complètement dingue. LBJ, Kobe et Melo sous le même maillot ? À voir si cela aurait pu fiter sur un parquet, mais le potentiel offensif relèverait du délire. En fin de compte, ça n’aura effectivement pas empêché le King de signer à LA quatre ans plus tard, et de gagner un titre avec les Pourpres et Ors au bout de deux saisons.

Publicité

Voilà un trade qui aurait fait trembler la planète basket. Imaginer James, Bryant et Anthony aux Lakers reste encore difficile aujourd’hui. On aurait en tout cas donné cher pour voir ça arriver.

Feed NBA 24/24