Encore de frayeurs (PAU) , Le Limoges ABC a vainement résisté, C’était presque l’Enfer (à Charnay), Chartres subit la loi du plus fort, Les Rémoises se rebiffent, Innarêtables…(SIG)

CENTRE FEDERAL 58 – 66 PAU

(14-22, 23-35, 37-52, 58-66)

Sans  leur capitaine Emilienne Vidal (entorse de la cheville) et sans Ingrid Bunel (entorse de l’épaule) mais avec une défense agressive et profitant de la maladresse des jeunes espoirs françaises, Pau prend rapidement  la direction des opérations. A la pause, l’EBPLO a creusé un mini-break (23-35, 20e). Mais décidemment, les rencontres se suivent et se ressemblent pour les pyrénéennes, car après un 3e qt dans la continuité des 2 premiers, survient le « trou d’air ».  Petit à petit, le Centre Fédéral remonte son handicap, (43-52, 32e). Dans les 4 dernières minutes, le Centre Fédéral ne baisse toujours pas les bras et  fédérales reviennent à 1 point sur un 9-0 (58-59, 38e). Il faudra un temps mort d’Aurélie Lopez pour remettre tout son petit monde dans le bon sens et c’est ce qui va se passer dans les deux dernières minutes, l’EBPLO passe un 6-0 à son adversaire qui s’était pris à rêver à un hold-up !  (source EPBLO)

100 spectateurs environ.

CENTRE FEDERAL : M. Bienvenu (7), K. Clanet (3), O. Bankole (13), C. Blatrie (5), M. Ba (6), D. Bakabadio (2), E. Fagnez (3), C. Cirgue (cap 15), A. Turmel (4).

EBPLO : J. Borde (14), L. Boykin (13), A. Gueye (10), M. Brouca, M. Arfelis (2), V. Bosch (cap 3), M. Dia (18), M. Chrzanowski (6).

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg204013.pdf

LIMOGES 73 – 78 LA ROCHE VENDEE

(16-16, 14-16, 23-25, 20-21)

Le Limoges ABC a lutté les yeux dans les yeux avec le leader en revenant dans la partie à chaque fois qu’il était au fond du trou. Mais, en manque de rotations et, donc, de lucidité, il a concédé une cinquième défaite. Diop commence son festival dans la raquette  (0-4, 1e) mais le LABC tient bon (13-13, 8e) et joue sans complexe (19-16, 12e). Limoges

met du coeur à l’ouvrage mais s’épuise peu à peu. Alors que La Roche-Vendée trouve un second souffle par ses rotations (26-32, 18e). A la  mi temps Limoges est toujours en vie 30-32, 20e). Se retour des vestiaires, les locales sentent qu’il y a un coup à jouer et Mélanie Devaux montre la voie (37-36, 23e). Cependant c’est le RVBC qui prend de ‘air au tableau d’affichage (39-44, 25e) profitant d’un petit coup de moins bien de la défense des limougeaudes (45-57, 28e). Mais Limoges tient encore(53-57, 30e).Dans le dernier quart, les locales jettent leurs dernières forces dans la bataille malgré 12 points de retard à la 35e (58-70) et reviennent une dernière fois (73-77, 39e). Trop tard. Le LABC a beau montrer de belles choses, à la fin, c’est toujours son adversaire qui gagne. (Source : le Populaire)

LABC : Devaux 11, Recoura 15, Sinico 12, Morel 11, Pope 15 , Melois 7, Marsac 2.

LA ROCHE VENDEE : Kubatova 10, Tayeau 14, Fournier 3, Duval 4, Diop 18, Pavageau, Bouzenna 10, Mukoko 7, Mukoko 7, Oueghi 12.

Pas de stat sur le site FFBB pour cette rencontre

La détermination de Manon Sinico et ses 12 points n’ont pas suffi face à LA ROCHE SUR YON toujours leader.

CHARNAY 67 – 58 DUNKERQUE

 (16-9, 15-20, 21-13, 15-16)

Dix-sept points d’avance après 26 minutes de jeu n’ont pas empêché Charnay de trembler jusqu’au buzzer face à Dunkerque, crédité d’un incroyable retour dans le final. Les Charnaysiennes en ont fait l’apprentissage face aux Nordistes, rien n’est facile en Ligue 2. Les visiteuses débutent le match sur deux paniers primés consécutifs (0-6, 2e )et Charnay rentre tout doucement dans la rencontre et ouvre son score à la 4e (2-6, 4e ). La bonne défense des locales maintient Dunkerque à distance 10-7, 8e ),et le CBBS se détache (16-9, 10e ). Dans le 2e qt, l’adresse extérieure des nordistes leur permet de revenir à la hauteur des Bourguignonnes (17-16, 12e puis 21-20, 16e ). Au retour des vestiaires, à la faveur d’une adresse extérieure retrouvée, Charnay s’envolait à la marque (36-29, 22e puis 46-31, 25e ). Allant compter jusqu’à 17 longueurs d’avance sous l’impulsion d’une Julie Legoupil tout feu tout flamme (48-31, 26e ).A la 30e Charnay compte un bonus de 10 points 52-42. C’est alors que l’expérimentée Dace Pierre-Joseph fait parler le métier et va ramener Dunkerque à 8 points (59-53, 37e ). Et même trois (59-56, 38e ). Mais dans un ultime sursaut d’orgueil, Charnay s’offrait un succès mérité 67-58, qui prend toute son importance pour la suite, car acquis face à l’un de ses concurrents directs pour le maintien. 

 600 spectateurs environ.

CHARNAY : Legoupil 21, Diallo 11, Ducos 9, Aulnette 9, Rajecka 7, Belleville 3, Joret 3, Bertal 2,  Laurent 2.

DUNKERQUE : Karr 14, Durand 13, Pierre-Joseph 12, Bal 7, Faurez 6, Urien 4, Rózewicz 2

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg204113.pdf

CALAIS 80 – 67 CHARTRES

(18-16, 22-15, 17-25, 23-11)

C’est un bon test qui était proposé aux Maritimes, toujours invaincues, hier soir à Calypso, avec la visite de Chartres défait à une seule reprise en ce début d’exercice. De quoi jauger les «Jaune et Bleu» sur leur capacité à répondre présentes lors des grands rendez-vous. Avec son cinq majeur maintenant habituel, le COB attaque le match de façon très poussive, bien embêté par ses adversaires du soir qui montrent une grosse envie dans ce début de partie. Evolution du score : 13-10, 7e, puis  18-16, 10e. Dans la 2e période, Calais prend un peu d’air, enquille enfin les paniers tout en resserrant le vis en défense (34-24, 17e) si bien qu’à la pause les SeaGirls peuvent souffler (40-31, 20e). Pas pour longtemps ! Au retour des vestiaires, Chartres revient sur Calais (42-38, 24e). Sous l’impulsion de Clarke les Cobistes  résistent (45-38, 25e) mais les filles d’Alain Boureaud totalement décomplexées  au delà des 6,75 mètres (54-51, 29e) sont toujours dans le match. Et à la 30e c’est seulement un petit point qui sépare les 2 équipes (57-56). Le dernier acte s’annonçait alors indécis mais un 6-0 calaisien vient climatiser les ardeurs des visiteuses qui perdent pied et peut être aussi ses nerfs dans un contexte de fin de match houleux qui voit Calais (69-58, 35e) garder la maitrise du match (76-65, 38e) et l’emporter.

COB CALAIS : Cibert 16, Fouasseau 12, Arnaud 12, Allen, Clarke 23, Sissoko 3, S’Bahi 6, M’Buyamba 8.

AVENIR BASKET CHARTRES : Gauthier 3, Ciss 5, Mendy 17, Lemaire 11, Rosche 11, Cheron 6, Gonzalez 1, Baconnier 13

Pas de stat sur le site FFBB pour cette rencontre

REIMS 73 – 66 PAYS D’AIX

(15-10, 32-31, 57-46, 73-66)

Le match était délocalisé à Châlons, ou Reims a trouvé ses aises pour se défaire des Provençales au terme un match bien maitrisé. Marquée par un important déchet aux shoots, l’entame voit le RBF prendre toutefois l’ascendant: 3-0 (3e) puis 13-6 (8e) sous notamment l’impulsion du duo Jomby-Gorjeu. Dans un deuxième quart plus intense, Reims accentue son avance via des primés de Jomby et Lithard, 26-17 (15e). Les aixoises s’en remettent quasi exclusivement à Landry (19 points, 6 rebonds) pour recoller au score (26-25, 17e puis 32-31, 20e). À la reprise, après quelques cafouillages défensifs des visiteuses , les Rémoises grâce à  Gorjeu – qui se rappelait au bon souvenir de ses anciennes coéquipières –  et à l’activité dans la peinture de Badiane (42-33, 25e) se détachent à nouveau. La Finlandaise Korpivaara prend le jeu à son compte pour aborder l’ultime période à 57-46. La quatrième faute de Lesoudard (31e) aurait pu changer la donne , mais la détermination de Badiane et une Korpivaara  de gala maintiennent l’écart intact (65-54, 36e). Pourtant  Aix ne lâche rien et se rapproche à 5 unités (69-64, 38e) mais Reims déterminé à gagner s’impose 73-66.

220 spectateurs

REIMS : Korpivaara 26, Jomby 12, Gorjeu 11, Lithard 11, Badiane 9, Lesoudard 4

PAIX D’AIX : Landry 26, Corre 11, Bousbaa 8, M’baye 7, Dubois 6, Cuomo 5, Dinga Nbomi 3

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg203813.pdf

SIG 93 – 72 LEON TREGOR

(26-13, 28-17 22-19 17-23)

Les filles de la SIG ont produit leur meilleur match de la saison hier soir face à Léon Trégor. La marche était trop haute pour les bretonnes ; après une journée entière dans les transports, suite à des problèmes d’avion, les Bretonnes ne sont pas arrivées à entrer dans leur match. C’est donc la SIG qui prend d’emblée les commandes (6-4, 2e). Léon Trégor est rapidement décroché (26-13, 10e). Les choses se compliquent encore plus dans le 2e qt pour les bretonnes décidément à la dérive, alors que les alsaciennes font preuve d’une incroyable réussite aux shoots, (47-26, 17e). Les visiteuses n’arrivent pas à concrétiser leurs efforts pour revenir et  sont dominées sur tous les secteurs du jeu (54-30, 20e). Dès la reprise, Léon-Trégor se reprend, muscle sa défense et trouve plus d’adresse au shoot, notamment par Pochet, Miguel et Shayok. En face, la SIG se relâche un peu mais parvient tout de même à contrôler le match (63-43, 27e). Après la sortie sur blessure de Bourdin (cheville), les alsaciennes, malgré une belle résistance de Shayok et Gresnerova (83-68,37 e ) contrôlent la fin du match. Score final 93-72 ce qui permet à P. Breteinbucher  de savourer «très belle victoire collective ».

300 spectateurs.

SIG:  Bourdin 7, Pfister 2, Fischbach 16, Nsoki 9, Schmitt 24, Dambach L. 11, Mauler 11, Kadila 2, Voynet 11.

LÉON TRÉGOR:  Butard 12, Miguel 11, Shayok 16, Pochet 15, Matanga 3, Stervinou 3, Gresnerova 12.

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg203613.pdf

A propos de l'auteur

Fondateur du projet Parlons Basket. Grand passionné de Sport, et principalement de Basket. Supporte les New York Knicks et l'ASVEL Basket.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.