Trois de chute pour les yonnaises. Ou jamais 2 sans 3 aussi bien pour Perpignan qui signe un troisième succès d’affilée, que pour La Roche qui enchaîne sa troisième défaite de rang.

PERPIGNAN – LA ROCHE

La défense a parlé, et La Roche a perdu 17 ballons ;  et mis à part Diop à l’intérieur la réussite a fui les extérieures du RVBC.  Si l’on observe la feuille, le match s’est joué à 6 contre 8. F. Gomez a utilisé 2 joueuses à 40 mn, 2 joueuses à 35/37 mn et 2 à 23 mn tandis que E. Body qui avait plus de ressources sur son banc a réparti les temps de jeu sur 8 joueuses.

Extrait du compte rendu du match de  l’Indépendant : « …Encore très bon en défense, Perpignan a obtenu une troisième victoire consécutive, hier, face à La Roche (2e), au terme d’un match au suspense haletant (62-53)…. la joueuse de ce début de match est Pauline Lo. L’ailière internationale retrouve l’adresse qui la fuyait ces derniers temps et c’est elle qui sert Elodie Bertal pour le premier écart de la partie (17-8, 11e). La Roche se montre alors plus agressif et met en place une zone-press. Les pertes de balle s’accumulent chez les locales et Perpignan ne compte plus que trois points d’avance à la pause (32-29). Sortie du banc, Margaux Okou apporte du punch. Sur deux pénétrations, elle redonne neuf points d’avance à son équipe (40-31, 24e). Mais la pression défensive des Vendéennes porte ses fruits. Les Perpignanaises, qui ont évolué à six hier en l’absence de Datchy avec quarante minutes de temps de jeu pour Dieng et Ayissi, peinent physiquement et La Roche revient à une longueur (46-45, 32e). Le spectre d’un hold-up du dauphin de Calais, qui n’a jamais mené au score, plane sur le gymnase Pons qui pousse derrière ses protégées. Trop agressives, les visiteuses multiplient les fautes. Envoyée derrière la ligne des lancers francs, Bertal donne de l’air à son équipe 53-45 (34e). Un tir primé de Fatou Dieng assomme définitivement les Vendéennes (58-51, 38e)… »

PERPIGNAN –  LA ROCHE   62-53 (14-8, 18-21, 13-10, 17-14)
 
400 spectateurs environ.
PERPIGNAN : Lo 16, Bertal 13, Ayissi 13, Okou 7, Dieng 7, Constant 6.
LA ROCHE : Diop 15, Ouerghi 10, Tayeau 7, Kubatova 7, Bouzenna 6, Mukoko 4, Fournier 2, Duval 2.
 

 

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg207213.pdf

Pauline Lo - lasemaineduroussillon

La capitaine catalane Pauline Lo a retrouvé son efficacité (16pts – 22éval) et conduit son équipe vers une 3e victoire consécutive – Crédit photo : lasemaineduroussillon.com

Les réactions :

François Gomez « On a su gérer la pression défensive qui nous a été imposée. L’équipe commence à trouver le rythme de la Ligue 2 ; les filles gèrent de mieux en mieux et on trouve notre style. Battre La Roche qui est une équipe annoncée pour le Final Four est une bonne chose et une victoire contre Pau samedi nous rassurerait sur notre véritable niveau ».

Emmanuel Body « Perpignan n’a que six matches au compteur et ça joue déjà bien. Sa saison est lancée. Mais il n’avait pas besoin d’un arbitrage maison pour gagner. 27 fautes contre 11, tu ne peux pas jouer mais ça n’enlève rien à la victoire des Perpignanaises ».

Pauline Lo « La différence, ce n’est pas l’arbitrage. On avait plus la gnac qu’elles. Ça se joue encore en défense. On les laisse à 53 points et en attaque, on joue plus en confiance parce qu’on défend bien. Nous avons fait un match complet et avons su répondre présentes à l’agressivité proposée ».

Frédérique Ayissi « Trois victoires de suite, ça confirme notre bonne prestation contre Léon Tregor. On a su être solide physiquement. On ne s’est pas laissé marcher dessus. Ici, on est chez nous ! ». 

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin. Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.