La saison régulière est quasiment terminée et les récompenses individuelles commencent à être décernées dans les conférences dont le calendrier vient de s’achever. Voici les trophées de la conférence Big 12.

melvin ejim parlons basket

Meilleur joueur : Melvin Ejim, Iowa State

Pour sa dernière année à la fac, le canadien d’origine nigériane, Melvin Ejim réalise la meilleure saison de son cursus. Détenteur du record de points cette saison dans la conférence avec 48 unités inscrites contre TCU, le senior des Cyclones a conduit son université jusqu’à la troisième place de la conférence avec un bilan sur toute la saison de 23 victoires pour 7 défaites. Melvin Ejim tourne cette année à 18,2 points et 8,6 rebonds par match, ce qui en fait le deuxième meilleur marqueur et rebondeur de la conférence. Il devance au vote, son compatriote, le prodige Andrew Wiggins et ses équipiers à Iowa State : DeAndre Kane et Georges Niang.

 

Andre Wiggins parlons basket

Meilleur freshman : Andrew Wiggins, Kansas

Dans les statistiques, Andrew Wiggins a réalisé une saison freshman réussie au sein d’une conférence Big 12 relevée. Arrivé à Kansas cette saison, Andrew Wiggins a connu des hauts et des bas, dans une équipe où il n’était pas facile de se fondre à cause d’un effectif plutôt âgé et un coach Bill Self avec des systèmes dans lesquels il n’est pas forcément simple de s’exprimer individuellement. Mais le prodige canadien fait preuve d’un potentiel indéniable et continue son apprentissage avant le grand saut en juin prochain. Auteur de 41 points pour son dernier match de saison régulière, l’ailier des Jayhawks prouve qu’il peut faire des cartons offensifs et prend de plus en plus le leardership de son équipe. Cette saison il tourne à 16,8 points, 5,9 rebonds, 1,6 passe décisive et 1,2 interception par match.

 

Capture d’écran 2014-02-05 à 12.18.05

Meilleur défenseur : Joel Embiid, Kansas

Véritable révélation de la saison, et probable futur numéro un de la prochaine draft s’il décide de se présenter, Joel Embiid vit une saison freshman magnifique. Pivot de 7 pieds aux mains en or, le Camerounais est déjà comparé aux plus grands grâce à une combinaison de puissance, taille et vitesse exceptionnelle, ce qui lui a parmi de rapidement prendre place dans le cinq majeur des Jayhawks. Avec 11,2 points, 8,1 rebonds, 2,6 contres et 0,9 interceptions, Joel Embiid est une force de dissuasion unique pour Kansas. L’émergence du gamin qui s’est tourné vers le basket il n’y a que quelques années pourrait bien emmener les Jayhawks vers les sommets, en attendant son arrivée en NBA.

 

Meilleur coach : Rick Barnes, Texas

Texas dispose d’un des plus beaux tableaux de chasse de la division et a été tout au long de la saison un des poils à gratter de la NCAA. Les hommes de Rick Barnes peuvent se targuer d’avoir fait tomber des gros programmes universitaires, les plus prestigieux à mettre à leur actif sont : BYU, North Carolina, Iowa State, Oklahoma State, Kansas, Baylor. Après 1999, 2003 et 2008, Rick Barnes remporte son 4ème titre de coach de l’année de la conférence Big 12, en seize ans de présence sur le banc de Texas. Avec un bilan complet de 22 victoires et 9 défaites (dont 7 en matchs de conférence), même s’ils ne sont pas favoris, les Longhorns sont capables de jouer les troubles-fêtes lors des tournois de conférence.

A propos de l'auteur

A dû porter des lunettes très tôt en raison des passes aveugles de Jason Kidd. Idolâtre Kobe Bryant même dans le Colorado et Penny Hardaway à sa grande époque. Adepte du money time dans n'importe quelle position, roi du panier à 3-points qui compte 2 à cause des lignes trop larges du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.