Alors que l’institution de San Antonio traverse une période mouvementée, elle ne compte pas pour autant entrer en reconstruction lorsqu’un trade pour Kawhi Leonard sera trouvé. 

La maison Spurs n’a jamais été autant bousculée que ces dernières semaines. Malgré les envies de départ de Kawhi Leonard, San Antonio essaye tout de même de montrer de la sérénité dans la gestion de l’affaire. S’il est acté que l’ailier ne sera plus un membre de la franchise dès cet été, l’équipe texane souhaite garder un roster de qualité afin de rester compétitive pour le prochain exercice. Depuis une vingtaine d’années, les Spurs ont toujours côtoyé les sommets de la ligue en disputant toutes les campagnes de playoffs depuis la saison 1997/1998. Le processus de reconstruction n’entrerait pas dans les plans du front office, comme le révèle Zach Lowe :

« Les Spurs pourraient basculer dans une période de reconstruction totale, mais ils ont indiqué à certaines équipes qu’ils essayeraient au moins de rester compétitifs. Cela dépend de ce qui est exactement offert. »

Les Spurs cherchent à avoir un roster de qualité sans Kawhi Leonard (masslive.com)

L’une des équipes les plus offrantes pourrait être les Lakers, qui chercherait à envoyer plusieurs jeunes du côté de San Antonio pour récupérer Leonard. Ils négocient également la possibilité d’obtenir un premier tour de Draft afin de convaincre davantage les Spurs. Avec un effectif qui est parvenu à rallier les playoffs cette saison et composé de joueurs performants, il est donc difficile d’imaginer l’équipe de Gregg Popovich finir dans les bas fonds la ligue.

La franchise texane espère donc garder une certaine continuité dans ses résultats la saison prochaine malgré le départ de Kawhi Leonard dans une autre équipe.

A lire également : Les Clippers ne sont pas intéressés par Wesley Matthews 

A propos de l'auteur

Etudiant en journalisme, je suis de près le basket depuis plusieurs années et principalement la NBA. Grand fan des Rockets, de James Harden et sa barbe mythique, sans oublier Eric "Splash" Gordon.