Le phénomène américain Zion Williamson s’attire les louanges de la planète basket. Il a régalé pour l’ouverture de la saison universitaire avec les Blue Devils de Duke… et a manifestement impressionné Steve Kerr.

On a déjà tous vu des vidéos de Zion Williamson sur la toile. Dans celles-ci, s’il n’écrasait pas un cercle, il martyrisait un ou plusieurs défenseurs. Et c’est reparti cette année sur les parquets universitaires. Avec son équipe de Duke, il a lancé la saison avec une performance de haute volée : 28 points à 11 sur 13 au shoot, et quelques gros dunks. Le prospect âgé de 18 ans impressionne, et cela dans tous les compartiments du jeu. Dribble, shoot, passe, il ne lui manque pas grand chose. Ces qualités ainsi que son physique hors-normes (2m01 et 129 kg, seul Boban Marjanovic est plus lourd que lui dans toute la NBA) en font un joueur pouvant évoluer à tous les postes (ou presque). De quoi en faire le successeur de LeBron James ? Steve Kerr semble avoir déjà un avis clair :

« Je pensais que LeBron était un cas unique, mais apparemment, son successeur arrive »


Le coach des Warriors a volontairement refusé de plus creuser la question, ne pouvant pas s’exprimer davantage. La tête pensante de Golden State peut en effet s’exposer à une amende de la NBA en évoquant un joueur d’une autre équipe que la sienne. Steve Kerr a donc « supplié » Adam Silver de ne pas le sanctionner sur le ton de l’humour, avant de couper court. Mais la phrase est bien lâchée.

Nul doute que le phénomène américain va enflammer les discussions dans les coulisses de la ligue. L’université de Duke recense d’ailleurs Cameron Reddish, R.J. Barrett et donc Zion Williamson, tous trois pressentis pour faire partie du Top 5 de la Draft 2019… rien que ça !

A lire également :  Zion Williamson régale encore avec Duke !