Toujours aussi performant cette saison, Paul George peut pourquoi pas prétendre au titre de MVP. En attendant, il est sur les traces d’un certain numéro 23.

Billy Donovan n’a pas manqué de le répéter il y a quelques jours : la force de Paul George, et ce qui le distingue de beaucoup d’autres top stars, c’est sa capacité à être excellent des deux côtés du terrain. Une tendance qui vient être corroborée par une nouvelle stat assez saisissante : avec ses 28.2 points, 8.1 rebonds et 2.2 interceptions par match, PG est le premier joueur à tourner en 28-8-2 dans ces catégories depuis… Michael Jordan lors de la saison 1988-1989.

Cette saison-là, le GOAT, encore trop esseulé chez ses Bulls, compilait 32.5 points, 8 rebonds et 2.9 interceptions par match. George est donc en course pour boucler la saison au delà de ces fameux paliers, ce qui serait une superbe performance.

A lire également : L’argument de Billy Donovan pour que Paul George soit MVP

A 28 ans, Paul George pratique le meilleur basket de sa carrière. Il est leader de la ligue au nombre d’interceptions avec 146 ballons subtilisés, preuve de son implication défensive de tous les instants. Un effort qui ne l’empêche pas d’être le deuxième meilleur marqueur de la ligue avec ses 28.2 unités derrière l’intouchable James Harden. Des chiffres qui méritent le respect et qui témoignent de son immense importance dans le système du Thunder.

Difficile d’imaginer Paul George gagner le titre de MVP au vu de la saison de Giannis Antetokounmpo, appuyée par la réussite collective des Bucks, et celle incroyable au scoring de James Harden. Pour autant, l’ancien d’Indiana peut y croire. Et c’est tout à fait légitime.

Mais aussi : Kobe se prononce sur le GOAT et tacle LeBron

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.