NBA – Grosse nouvelle pour Rudy Gobert et les Timberwolves !

Karl-Anthony Towns lâche un message en français à Rudy Gobert !
NBA (DR)

Maintenant qu’elle s’est construite un noyau dur de très grande qualité, la franchise de Minnesota va devoir gérer les attentes et surtout, justifier le trade de Rudy Gobert. Ça tombe bien, elle aura le droit à un sursis en cas d’échec à partir de l’automne. L’été 2023 pourrait ainsi être encore plus décisif que celui de cette année.

Publicité

C’est officiel, les Timberwolves seront l’une des équipes à suivre de la saison 2022-23. Cela faisait longtemps que l’on avait plus dit ça d’eux avec autant de conviction, peut-être plus depuis l’époque où Kevin Garnett jouait pour eux. C’est dire… Mais entre la qualification surprise en playoffs l’an passé ainsi que l’arrivée de Rudy Gobert dès l’ouverture de la free agency, les fans ont de quoi être extrêmement confiants quant aux mois à venir.

En effet, le Français élu triple DPOY va désormais former une raquette surpuissante aux côtés de Karl-Anthony Towns. Ajoutez-y Anthony Edwards qui a montré de gros progrès lors de sa campagne sophomore, et on obtient là un trio de choc pour mener les hommes de Chris Finch sur les parquets. Sportivement parlant, ça pourrait difficilement être mieux pour la franchise… Cependant, cela implique aussi certains risques sur le plan financier.

Publicité

Après tout, acquérir Gobert signifiait aussi accepter son énorme contrat de 200 millions de dollars sur cinq ans. Or, étant donné que KAT vient de signer une extension assez monumentale de 224 millions sur quatre ans à partir de 2024-25 (son bail actuel court jusqu’à l’été 2024), cela donne des émoluments assez ahurissants pour seulement deux joueurs. Les finances de la franchise pourraient donc rapidement être bouchées, surtout s’il faut prolonger Edwards… et ça ne se fera pas pour un petit tarif.



En clair, il y a de quoi s’inquiéter pour Minnesota, qui semble être parti sur un projet du style « ça passe ou ça casse » sur les deux années à venir. Néanmoins, une information signée Bobby Marks pourrait les rassurer au moins un peu. L’expert en finances NBA d’ESPN a ainsi mené sa petite enquête, révélant que leur Big Three tout juste formé ne devrait pas les empêcher de tenter quelques coups à l’intersaison 2023, en grande partie grâce à leur pépite au poste d’arrière :

L’intersaison de 2023 salutaire pour les T-Wolves ?

Publicité

Les Minnesota Timberwolves ont actuellement 90 millions de dollars engagés pour Karl-Anthony Towns, Rudy Gobert et Anthony Edwards mais pourraient encore avoir 37 millions de dollars de marge disponible. Comme la première année d’une extension d’Edwards ne commencerait pas avant 2024, la prochaine intersaison représente la dernière opportunité pour les Timberwolves d’avoir une flexibilité de plafond avec ce noyau.

En d’autres termes, la saison prochaine servira au moins de galop d’essai, afin de voir comment fonctionne l’effectif en son état actuel. S’il faut procéder à des améliorations, alors l’été à venir pourra servir à remédier à ce problème, étant donné qu’ils auront encore une enveloppe conséquente pour recruter. Pas une mauvaise nouvelle du tout pour les dirigeants, qui s’offrent donc une bouffée d’air frais avant que les choses comment à potentiellement se compliquer.

Publicité

Deux ans, c’est à priori la fenêtre qu’ont les Timberwolves avec leur trio Towns-Gobert-Edwards. Heureusement pour eux, 2023 leur permettra de rebondir en cas de besoin. On espère cependant que la saison à venir sera de bonne facture, afin de justifier tous ces efforts.

Contrats Les Français (NBA) Minnesota Timberwolves NBA 24/24 Rudy Gobert

En direct : toute l'actu NBA